Après une descente en canot de 5 km sur la rivière Ouasiemsca, les participants au Raid Multi-Sport de Girardville devaient enchaîner avec portage, puis du vélo et de la course à pied.

Une première édition réussie

Girardville trace un bilan très positif de la première édition de son Raid Multi-Sport tenu samedi. Pour l’occasion, 15 équipes ont tenté de relever le défi qui se déroulait sur le territoire de la municipalité.

Car les épreuves au programme n’étaient pas une sinécure ! Les équipes devaient en effet effectuer un trajet de 5 km de descente en canot sur la rivière Ouasiemsca, pour ensuite faire du portage, avant d’enchaîner avec un 15 km à vélo et un 4 km de course à pied sur la piste cyclable Au fil des rivières.

Après la descente en canot, les coéquipiers devaient faire du portage jusqu’à la zone de transition pour le vélo.

Malgré la chaleur qui régnait en après-midi, l’équipe « Les retraités » (dossard #14) ont survolé les obstacles pour l’emporter en 1h44mn25. Un temps très rapide, souligne l’organisation, puisque la majorité des équipes ont fini le raid avec un temps variant entre 2 heures et 2 heures 30 minutes.

« Cette année était une année test pour nous », a indiqué Camille Legrand, coordonnatrice de l’événement. « Nous souhaitions voir s’il y avait de l’engouement pour un raid multi-sport à Girardville et c’est le cas. Les participants sont contents de leur expérience et beaucoup nous ont dit être prêts à s’inscrire l’an prochain », ajoute celle qui est satisfaite du succès de cette première édition.

La première édition du Raid Multi-Sport de Girardville a été couronnée de succès et même si les participants ont relevé de bons défis, tous ont gardé le sourire une fois l’arrivée franchie!

« Beaucoup d’équipes sont venues en famille et c’était beau de voir les coéquipiers s’entraider jusqu’à la ligne d’arrivée, encouragés par les spectateurs et les équipes qui les avaient précédées. C’est exactement comme cela que nous avions imaginé notre raid : convivial, familial, mettant en avant l’esprit d’équipe et le dépassement de soi avant le chrono », souligne Camille Legrand.

Tous les participants ont reçu une médaille et un prix de présence lors du souper 100 % local qui a couronné la journée. Satisfaits de cette première édition, les organisateurs ne ferment pas la porte à une 2e édition. « Dans l’éventualité d’une 2e édition, il y aura des ajustements à faire, mais nous avons déjà plein d’idées. L’avantage de la municipalité de Girardville est que son territoire offre de multiples opportunités de développement d’activités de plein air comme le raid », conclut la coordonnatrice.