La 46e édition du Tournoi provincial de hockey midget d’Alma se déroulera du 17 au 21 janvier au Centre Mario-Tremblay. Encore cette année, l’organisation peut compter sur une dizaine de bénévoles passionnés. On reconnaît, de gauche à droite, Dave Corneau, Yannick Tremblay (président), Stéphane Lefebvre, Patrice Lavoie (président d’honneur), Éric Fortin, Stéphanie Gagnon et Pascal Néron.

Une popularité qui ne se dément pas

Le temps n’affecte pas la popularité du Tournoi provincial de hockey midget d’Alma. L’organisation, qui tiendra la 46e édition du 17 au 21 janvier, voit toujours les 40 places disponibles s’envoler rapidement, de sorte que dès septembre, tant les places en classe midget que juvénile sont comblées.

La présente cuvée ne fait pas exception puisque des 40 équipes accueillies, 32 proviennent de l’extérieur de la région. Ce qui génère des retombées importantes pour la Cité de l’hospitalité et ses environs. 

Président du comité organisateur, Yannick Tremblay précise que l’organisation pourrait accueillir davantage d’équipes, surtout en juvénile, mais elle préfère se limiter à 40.

« Les premières inscriptions rentrent au début avril et, pour la présente édition, les 16 places pour les équipes juvéniles étaient comblées et déjà payées à la mi-juin. Malheureusement, si une équipe veut s’inscrire en septembre, nous sommes complets », souligne le vétéran président en conférence de presse.

Les équipes sont réparties dans trois classes, soit 12 dans le AA, 12 dans le BB et 16 dans le juvénile division 1, sous la formule de tournoi à la ronde.

Offert depuis trois ans, le volet juvénile est très sollicité. « Cette année, on aurait pu facilement en accueillir 24, mais on a préféré se limiter à 16 », mentionne Yannick Tremblay.

Retombées

La présence majeure d’équipes de l’extérieur génère des retombées importantes. « Pour la région, on a établi que ça représente des retombées économiques d’environ un million $. Il y a quand même 32 équipes qui proviennent de l’extérieur. Les parents suivent et ils viennent passer quatre jours en vacances en quelque sorte. »

D’ailleurs, l’organisation a prévu une foule d’activités pour divertir la visite, mais aussi la population locale qui se présentera au Centre Mario-Tremblay. « Lors de l’ouverture officielle le jeudi soir, le groupe Qw4rtz offrira une prestation sur la patinoire et au nouveau Salon Ville d’Alma. Le vendredi, on a du cheerleading du programme sport-études du PWD d’Alma et le samedi, ce sera la populaire journée des familles. L’aréna est plein et il y a des clowns, des maquilleurs, des mascottes, des amuseurs publics », énumère-t-il.

Le président a indiqué qu’il souhaitait que la population s’approprie le nouveau salon. On a de l’animation et des groupes de musique le soir. On veut que la population vienne y faire un tour après ou durant les parties. Ce n’est plus un salon VIP, c’est vraiment un salon pour toute la population. »

L’accueil à l’intérieur et à l’extérieur du centre sportif contribue à la popularité du tournoi. Les parents apprécient la gamme d’activités qui leur sont proposées au lieu de se contenter d’attendre dans l’aréna. « Parfois, quand on fait des remises de trophées dans le Salon Ville d’Alma (meilleurs marqueurs, etc.), les parents nous remercient et ils nous disent qu’ils n’ont jamais vu ça ailleurs », ajoute-t-il. 

L’événement se déroulera sous la présidence d’honneur de Patrice Lavoie, propriétaire franchisé des St-Hubert Express Saguenay-Lac-Saint-Jean. « C’est pour moi un immense privilège de faire partie de l’organisation de la 46e édition. En œuvrant dans le milieu des affaires à Alma depuis 2003, on se rend rapidement compte que cette organisation est solide et reconnue provincialement. C’est une organisation structurée et dévouée. Pour moi, c’est comme être accepté dans le milieu et c’est un immense privilège », a commenté celui dont le fils a pris part au tournoi en 2015. « C’est un événement incroyable à vivre et je suis très heureux de faire partie de cette 46e édition.


Les premières inscriptions rentrent au début avril et, pour la présente édition, les 16 places pour les équipes juvéniles étaient comblées et déjà payées à la mi-juin.
Yannick Tremblay

Des Aiglons et des Lynx confiants

Pour les joueurs Aiglons midget BB d’Alma et les Lynx juvénile du Pavillon Wilbrod-Dufour d’Alma, le tournoi provincial midget est non seulement l’une des plus importantes compétitions de leur saison, mais c’est aussi une belle occasion de se faire valoir devant leurs proches.

Capitaine des Aiglons, Marc-Alexandre Gaudreault en sera à sa deuxième expérience du tournoi midget, lui qui y avait participé pour une première fois l’an dernier, en tant que capitaine de l’équipe juvénile des Lynx. L’athlète de 17 ans espère que cette deuxième présence lui permettra d’accéder à la grande finale.

Car l’an dernier, son équipe des Lynx du PWD avait perdu en demi-finale contre l’Arsenal de l’Académie Saint-Louis de Québec, lequel allait remporter les grands honneurs. Quant aux Aiglons, ils avaient aussi perdu en demi-finale contre Saint-Félicien qui a été couronné en finale de la classe BB. Cette fois-ci, il compte bien faire en sorte de disputer une ronde de plus. « C’est sûr que cette année, j’aimerais mieux me rendre en finale et gagner. Oui, je pense que nous avons l’équipe pour ça. Si tous les joueurs arrivent prêts, je suis sûr qu’on a de bonnes chances de l’emporter », avance-t-il après la conférence de presse. 

Pour lui, ce tournoi est vraiment spécial. « C’est vraiment plaisant, surtout quand tu regardes dans les estrades et que tu vois plein de monde que tu connais. Tout le monde crie et est là pour regarder le spectacle, et mes coéquipiers et moi, nous sommes là pour donner aussi un spectacle et aussi pour gagner. Car gagner le tournoi midget, c’est pas mal l’un des plus beaux honneurs que tu peux avoir dans ta carrière de hockey au niveau régional. Dans tous les tournois que j’ai faits dans la région, c’est pas mal celui qui a été le plus plaisant », fait-il valoir avec entrain.

Juvénile

Chez les juvéniles, le capitaine des Lynx, Thomas Larouche, en sera à sa première expérience au tournoi midget. Âgé de 16 ans, ce sera aussi son premier tournoi de cette envergure. « C’est sûr que c’est un peu stressant, surtout qu’il y aura beaucoup de monde dans les estrades, mais je me dis que c’est un tournoi comme les autres et j’essaie de me concentrer sur ce que j’ai à faire », commente-t-il. Le capitaine croit lui aussi aux chances de son équipe. « Je pense qu’on a une équipe pour se rendre le plus loin possible. On est assez compétitif dans la ligue. On va être prêts et, en plus, on joue chez nous et on aura la foule de notre bord, ce qui est un gros plus », a-t-il conclu. 

Dons locaux

À noter que les profits du spectacle d’envergure qui sera présenté dans le cadre du tournoi seront remis à des organismes sportifs et culturels locaux. L’an dernier, la 45e édition avait remis un montant de 24 000 $ en dons et l’organisation espère pouvoir remettre un autre montant aussi appréciable cette année.