C’est devant une foule de près de 10 000 spectateurs qu’Usain Bolt a fait ses débuts comme joueur de soccer, en Australie. L’ancien roi du sprint, qui a joué 20 minutes, a manqué d’énergie à la fin de sa présence.

Une ovation pour Usain Bolt, mais pas de but

GOSFORD — Dix mille spectateurs, 20 minutes de jeu en fin de match et une belle fatigue... Usain Bolt a effectué vendredi ses débuts au soccer lors d’un match amical avec l’équipe australienne des Central Coast Mariners contre une formation d’amateurs.

La superstar jamaïcaine de 32 ans était très attendue et a électrisé les supporteurs lors de ce match de préparation pour son club de la banlieue nord de Sydney, qu’il a rejoint cet été pour assouvir enfin son rêve de devenir footballeur, lui qui a régné sans partage sur le sprint mondial pendant près d’une décennie.

Preuve que le Jamaïcain était attendu, près de 10 000 spectateurs s’entassaient dans le stade des Mariners, du jamais-vu pour un match d’avant-saison. Face à une opposition très faible, Bolt, qui a commencé la rencontre sur le banc des remplaçants, n’a pas eu à attendre longtemps pour célébrer le premier but de son équipe, inscrit après seulement 20 secondes. 

Les Mariners menaient 5-0 à la pause et l’octuple champion olympique de sprint, gants sur les mains en cette fraîche nuit de l’hiver austral, s’est réchauffé en s’étirant et en trottinant le long du terrain, tapant avec un plaisir évident les mains de quelques fans au premier rang des tribunes.

Enfin, Bolt est entré en jeu à la 71e minute, portant le numéro 95 — clin d’œil à son record du monde du 100 m en 9,58 —, déclenchant feu d’artifice et hystérie parmi les fans. «C’était bien, c’était ce à quoi je m’attendais. Le public m’a donné une belle ovation, j’ai vraiment apprécié. J’étais un peu nerveux, mais dès que je suis entré sur le terrain le trac a disparu.»

Positionné ailier gauche, il a raté son premier ballon, qui lui a heurté le talon. Dans la surface peu après, il a vu un centre passer trop haut au-dessus de sa tête. Sa meilleure action est intervenue 10 minutes après son entrée en jeu, avec un enchaînement contrôle pied droit et frappe du gauche, son meilleur pied.

Pas la forme optimale

Le Jamaïcain avait prévenu avant la rencontre qu’il n’était pas encore dans sa forme optimale et il s’est effectivement rapidement éteint, avant un dernier baroud en fin de partie, ratant de peu une passe en profondeur après un sprint dans la surface, et voyant un tir bloqué par la défense adverse.

«J’aurais aimé toucher davantage le ballon, mais je ne suis pas encore prêt physiquement. Je dois travailler, me mettre au niveau et j’espère disputer une grande saison.»

L’ancien international australien Robbie Slater, qui a assisté au match, estimait qu’il restait encore du travail à Bolt. «Il manquait encore de rythme, n’était pas encore tout à fait en forme pour disputer un match de ce niveau. Il a fait quelques bonnes courses, mais il doit clairement encore apprendre où et quand il doit placer ses appels de balle. Il doit aussi gagner en confiance en lui. Mais bon, c’était un moment particulier pour lui.»