Le capitaine Nicolas Roy (au centre) a posé en compagnie de quatre nouveaux joueurs des Saguenéens, Olivier Galipeau, Joey Ratelle, Kevin Klima et Kody Gagnon, après le bilan de la période de transactions tracé par Yanick Jean, lundi.

Une orientation prise il y a un an

Sans surprise, Yanick Jean s'est montré très satisfait du travail accompli par les Saguenéens au cours de la période de transactions.
Dans son bilan, il a d'abord rappelé que la décision de bien entourer Nicolas Roy, Frédéric Allard et Julio Billia pour leurs derniers moments dans la LHJMQ, au lieu de les échanger, a été prise il y a un plus d'un an. Depuis ce temps, tous les gestes ont été posés avec l'objectif de rendre l'équipe plus compétitive et la fiche de l'équipe avec Roy dans l'alignement pendant la première moitié du calendrier a convaincu les dirigeants qu'ils sont sur la bonne voie.
Jean se réjouit d'avoir pu mettre la main sur quatre attaquants de premier plan capables d'ajouter de la vitesse à l'équipe, (German Rubtsov, Joey Ratelle, Kevin Klima et Kelly Klima). Il a montré la même satisfaction face aux acquisitions des défenseurs Olivier Galipeau et Kody Gagnon. Le premier peut passer beaucoup de temps sur la glace tout en étant efficace alors que le deuxième ajoute de la profondeur et de la grosseur à la brigade défensive de l'équipe.
«Nous sommes convaincus que nos objectifs sont atteints, a dit Yanick Jean. Nous avons réussi à le faire tout en échangeant un seul des dix jeunes de l'organisation que nous avions identifiés et que nous ne voulions pas échanger. Ce n'est pas de gaieté de coeur que nous avons échangé David Noël, mais c'était le prix à payer pour obtenir un joueur de la qualité de Galipeau. Nous étions prêts à laisser aller un seul des dix jeunes qui font partie du futur des Saguenéens. Nous avons donné des choix au repêchage sans les mettre sur la carte de crédit parce que nous avions commencé à les mettre en banque l'an passé.»
Les Saguenéens ont sacrifié cinq choix au repêchage pendant la période de transactions et trois ont été obtenus.
«Un des principaux objectifs derrière l'amélioration de l'équipe, c'est pour les partisans, a poursuivi Jean. Ils attendent depuis quelques années d'avoir une équipe aussi compétitive que ça. Il n'aurait pas été honnête d'échanger des joueurs comme Julio Billia, Frédéric Allard et Nicolas Roy. Il était préférable de les entourer pour qu'ils terminent leur stage junior en beauté.
«Nous voulons rendre les partisans fiers de leur équipe comme ils le sont de plus en plus depuis un an. Jusqu'où on va se rendre? Tout le monde veut gagner la coupe. Mais il y a des choses à faire avant de se rendre là.»
Yanick Jean a aussi avancé que l'édition 2017-2018 des Saguenéens bénéficiera des gestes posés récemment puisque certains des joueurs obtenus pourront rester avec l'équipe à 20 ans.
Maintenant que tout est dit, le travail des entraîneurs consiste à mélanger tous les ingrédients afin que le gâteau lève au bon moment.
«Nous avons acquis deux joueurs (Ratelle et Galipeau) qui étaient le capitaine de leur équipe, a souligné Yanick Jean à ce propos. Ça va faire de nous une équipe encore plus forte. Le travail de l'entraîneur est de s'assurer que tout le monde soit sur la même page, que le noyau énergétique de l'équipe soit encore plus fort et non qu'il se divise. Quand un nouveau joueur arrive et embarque dans la philosophie de l'équipe, il la rend encore plus forte. C'est ce que nous devrons nous assurer de faire avec ces deux joueurs. Qu'ils embarquent dans notre leadership d'équipe et qu'ils le rendent plus fort. L'entraîneur doit aussi apprendre à connaître son équipe le plus rapidement possible, à force d'essais et erreurs.»
Une certaine surprise pour Gagnon
Kody Gagnon a été un peu surpris, vendredi, lorsqu'un dirigeant des Wildcats de Moncton l'a avisé qu'il terminerait la présente saison dans l'uniforme des Saguenéens de Chicoutimi. La nouvelle est tombée tout juste avant la fin de la période ouverte aux transactions dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Aujourd'hui, il se réjouit de ce changement de décor.
«Je savais qu'il était possible que je sois échangé, mais je ne pensais pas l'être à la dernière minute. Ça m'a un peu pris par surprise. Je n'avais pas demandé à être échangé», a mentionné le défenseur de 19 ans, lundi.
«C'est un bon changement et je me retrouve avec une bonne équipe. Je ne connais pas la ville, mais j'aime ce que j'ai vu jusqu'à maintenant.»
Gagnon, un Ontarien de 6'3'' et 210 livres qui a déjà appartenu aux Colts de Barrie, a été obtenu par Yanick Jean pour ajouter de la profondeur et du coffre à la défensive des Saguenéens. Le principal intéressé se décrit comme un joueur qui garde les choses simples sur la glace et qui se donne comme principale mission de garder la rondelle à l'extérieur du filet de son équipe.