Carl Carmoni (deuxième à partir de la droite), alias M. Birdie, était de passage à Chicoutimi en 1997 pour un match diffusé à la télévision locale comme en fait foi cette photo qu'il nous a fournie. Phil Desgagné a animé l'événement. M. Carmoni se souvient avoir joué avec un dénommé Bob de Chicoutimi tandis que Jocelyn Noël avait été jumelé avec Fred de Chicoutimi. M. Carmoni et son coéquipier avaient remporté le duel joué sous la formule deux balles meilleure balle.

Une légende du mini-putt au Ricochet

Il y a 20 ans que le roi incontesté du mini-putt au Québec, Carl Carmoni, n'a pas mis les pieds au Saguenay, mais les amateurs du mini-golf qui ont suivi ses exploits durant les glorieuses années 90 pourront le voir à l'oeuvre et même l'affronter samedi et dimanche, sur le parcours entièrement rénové du club Le Ricochet de Chicoutimi.
En entrevue téléphonique, M. Carmoni n'a rien perdu de sa fougue pour son sport, lui qui a fait les délices de bien des téléspectateurs écoutant le fougueux commentateur Serge Vleminckx s'écrier « Biiiirdie ! » que ce soit lors des émissions diffusées à RDS à l'époque ou sur YouTube encore de nos jours. « Je suis actif plus que jamais parce que je suis en demande partout, dans les médias et aussi comme organisateur de tournois. Je suis le seul organisateur de tournois au Québec. Donc, oui, je suis encore actif et oui, j'ai hâte d'aller au Saguenay », a indiqué d'entrée de jeu M. Carmoni. Comme tout professionnel, il se pointera sur le site vendredi afin d'apprivoiser le parcours, vendredi, de 13 h à 17 h. 
D'ailleurs, le mini-putt occupe encore une bonne partie de son temps de celui qui a contribué à repopulariser la discipline après la période creuse de 2000 à 2005. Il a fait la Coupe mini-putt 2012, une série avec TVGO.ca où il était à la fois joueur et animateur, puis la Coupe mini-putt 2014, « un projet-maison complètement différent avec des joueurs qui étaient aussi producteurs, analystes et arbitres, mentionne-t-il. On fait 13 journées de tournois officiels à deux volets depuis 2005 et on visite plusieurs régions du Québec. On fait aussi beaucoup de présences dans les médias pour parler de la discipline. Depuis 2005, l'achalandage est là », affirme celui qui organise tournois et prestations dans les médias. « Serge (Vleminckx) et moi, on fait encore beaucoup de prestations dans des médias pour populariser la discipline, ainsi que des présences dans des compagnies pour des tournois organisés », explique celui qui, dans la vraie vie, oeuvre comme courtier consultant en douane et transport de marchandises. 
Il n'est pas peu fier d'avoir permis aux amateurs de reprendre leur place au mini-golf. « De 1970 à 2000, la compétition était réservée à l'élite pour les tournois. Il fallait jouer 30 et moins pour avoir une chance de gagner des bourses. Et pour passer à la télévision, il n'en prenait que 10 sur 1000 joueurs. Mais, quand ça a tombé à l'eau de 2000 à 2005, les commanditaires ne voulaient plus investir et l'attitude de certains joueurs a fait fuir les gens », énonce en substance celui qui, malgré 60 matchs à la télévision, reste toujours très accessible pour les gens. Il ne regrette pas d'avoir tassé l'élite pour miser sur les amateurs et les débutants. « Depuis ce temps-là, on a du fun, on a la paix, le monde aime jouer, les terrains sont remplis ! »
Avec sa vaste expérience, M. Carmoni conseille même des pros de golf et leur permet de retrancher quelques coups grâce à la technique, mais aussi en améliorant le mental. D'ailleurs, M. Birdie n'a pas besoin d'équipement super technologique pour réaliser ses exploits. « Je joue encore avec le même bâton avec lequel je joue depuis 1970. Je l'ai payé 6,99 $ chez Canadian Tire et j'ai plus de 60 000 $ de fait avec. C'est effectivement un bon investissement », raconte-t-il en mentionnant qu'il en détient quand même un deuxième encore bien neuf au cas où... 
Entièrement rénové
Directeur général du club Le Ricochet, Alain Fillion explique que la venue de Carl Carmoni viendra souligner la réouverture du mini-golf restauré au coût de 50 000 $. « C'est le même mini-putt refait à neuf. Si ça n'avait pas été aussi populaire, je ne l'aurais pas fait refaire. On est les seuls dans la région », souligne M. Fillion lorsqu'interrogé sur la popularité du mini-putt. M. Fillion rappelle d'ailleurs la promotion habituelle qui veut qu'un enfant accompagné d'un adulte joue gratuitement.
Selon lui, les gens ne sont nullement intimidés à l'idée de se mesurer à de grosses pointures comme le couple Carmoni. « Les gens n'arrêtent pas d'appeler. C'est sûr que ce sont les plus vieux et des plus jeunes. (Les tournois diffusés à RDS), ç'a été tellement populaire à l'époque avec Serge Vleminckx qui criait à tue-tête. Il y a un bel intérêt », assure M. Fillion en précisant que c'est Carl Carmoni qui s'occupe lui-même du tournoi.
« Les gens vont arriver samedi avec les enfants pour l'activité portes ouvertes. C'est gratuit et il y aura de l'animation, clowns, maquillage, canons à bulles de savon. Puis, il va s'installer au 18e trou pour le concours ''Défiez le pro'' et ceux qui l'emporteront recevront un T-shirt de M. Birdie », ajoute-t-il.
Carl Carmoni rencontrera ses anciens et futurs admirateurs samedi, entre 11 h et 16 h. À 13 h, le maître du mini-putt donnera une clinique sur la technique de putting, suivie à 13 h 30, du concours « Défiez le pro ». Suivra un tournoi amical (formule meilleure balle) dont les équipes seront équilibrées. Pas de bourse à gagner, mais l'honneur pour les gagnants d'être photographiés avec le trophée Mini-Putt.net et M. Carmoni. Dimanche, à 10 h 30, les as du fer droit seront invités à former leur duo pour affronter les redoutables roi et reine du mini-putt, Carl Carmoni et son épouse Suzanne.
Pour plus d'informations sur M. Carmoni, visitez les sites mini-putt.net et https ://carlcarmoni.com ou encore sur sa page Facebook.