Une quinzaine de personnes étaient présentes à l’assemblée générale annuelle du conseil d’administration du Centre Paul-Étienne Simard.

Une glace, mais plus tard à l'aréna de Laterrière

Le Centre Paul-Étienne-Simard aura une glace cet hiver, mais pas tout de suite. Le système de réfrigération, qui est brisé depuis novembre 2016, n’est toujours pas entièrement réparé. Les premiers patineurs devraient s’exercer au Centre quelque part entre Noël et le jour de l’An, si tout se passe comme prévu.

« C’est un marathon que l’on fait. La ligne d’arrivée est là, mais elle recule encore un peu. Il faut que ça se règle au plus vite parce qu’un aréna sans système de réfrigération, ce n’est pas un aréna », a dit le président du conseil d’administration du Centre, Jophrey Soucy. 

C’est une véritable saga que celle du compresseur de l’aréna du chemin de l’Église à Laterrière. En 2015, le comité exécutif de Saguenay a pris la décision de mettre au rancart la patinoire synthétique de la Place du citoyen, moins de deux ans après son acquisition. L’achat du compresseur, en 2013, a coûté 372 000 $ à Saguenay. 

À l’automne 2015, la Ville a lancé un premier appel d’offres pour le contrat d’installation du système de réfrigération de Place du citoyen à l’aréna Paul-Étienne-Simard. La fin des travaux et la mise en fonction du compresseur étaient prévues pour la mi-janvier.

En janvier 2016, le compresseur était en place, mais pas encore fonctionnel. Le branchement des appareils s’avérait chaotique. 

En novembre 2016, après moult écueils, le compresseur était enfin fonctionnel. Le bonheur a cependant été de courte durée puisque le mois suivant, une fuite de glycol, le produit servant à refroidir l’eau et à conserver la glace, a été observée. Des conduits du système ont éclaté, forçant la fermeture précipitée du centre sportif. 

Depuis, la réparation du système ne s’est pas encore matérialisée. En juin, une firme d’ingénierie a été embauchée. Le 16 août, un appel d’offres sur invitations a été fait. Le coût estimé pour les travaux était de 80 000 $ à ce moment, mais le plus bas soumissionnaire était de 309 000 $. Un appel d’offres public a donc été fait (et non sur invitations). Le 26 septembre, Ventilair a obtenu le contrat pour un montant de 157 000 $. Le réservoir de glycol, nécessaire, devrait arriver à la mi-décembre. La glace pourra ensuite être fonctionnelle. « Toutes les garanties nécessaires ont été prises pour que ça fonctionne, a affirmé le conseiller municipal Michel Potvin, présent à l’assemblée générale du Centre, mardi. C’est certain que si on regarde l’historique ce n’est pas super, mais je ne blâmerai pas l’administration précédente parce qu’ils ont essayé quelque chose. Ils ont voulu récupérer le compresseur et c’est correct. Maintenant, un problème technique doit être réglé et on souhaite qu’il le soit rapidement. »

Jophrey Soucy, lui, ne s’attend pas de patiner avant Noël à Laterrière. « J’avais espoir de commencer la saison sur cette glace. Maintenant, j’espère qu’on pourra la poursuivre longtemps, jusqu’à la fin du mois d’avril, pour compenser un peu. »