La mère de Jade, Line Thibault, son père, Serge Ouellet, un mécanicien de son équipe, Alain Véronneau, et le copain de la coureuse, Guillaume Vermette, entourent l'athlète.

«Une femme peut être bonne»

Jade Ouellet a participé pour la première fois à une course de motoneige lorsqu'elle avait 14 ans. C'était à Roberval. Cinq ans plus tard, elle domine les catégories Semi-pro formule 500 et Sport formule 500.
Hier, elle a terminé respectivement 3e et 4e dans les finales de ces catégories, mais au total de l'année, elle est première... contre une trentaine de gars.
«Il y a le stéréotype que c'est un sport de gars, alors je trouve que c'est un challenge supplémentaire. Je mesure 5'03 et je pèse 110lbs. Je veux prouver qu'une femme peut être bonne aussi dans ce sport ", explique la jeune femme originaire de Lachute, dans les Laurentides.
Il y a cinq ans, elle avait participé à une course organisée à Roberval pour les mécanos. " J'ai eu la piqûre. Je n'ai pas arrêté depuis. Je ne pratique pas d'autres sports. Je me concentre sur mes études (en psychologie, à l'université). J'avais participé à la course il y a cinq ans parce que mon père est un coureur. J'ai aussi un frère plus grand. Il est directeur de course. Plusieurs personnes trouvent bizarre que ce soit moi et non mon frère qui course, mais j'aime vraiment cela. »
Il y a bien certains avantages à être une femme en courses de motoneige. " J'ai un avantage au départ parce que je suis moins lourde. Par contre, dans les tournants, je suis moins forte, donc ça me nuit. Comme on fait juste cinq tours, je n'ai pas vraiment le temps de me fatiguer. »
Les coureuses ne sont pas légion sur le circuit. L'une des plus connues est Sabrina Blanchette, qui évolue dans la même catégorie que Jacques Villeneuve.
Elle n'a pas participé hier. En fait, c'est elle qui a signalé le départ de la toute dernière course de la journée. En béquilles. Elle s'est blessée (côtes, pied, bassin...) lors de sa dernière compétition. Elle est tout de même venue à Roberval.
Jade a eu plus de chance jusqu'à présent. " Je n'ai encore jamais subi de blessure majeure. J'ai eu des bleus, mais ça s'endure. »
Factory 600
Jocelyn Lessieur Shawinigan
Combo
Jocelyn Lessieur Shawinigan
Sport Formula 500
Steven Marquis Cookshire
Pro Formula 500
Marcel Savard Alma
Sport Champ
Steven Marquis Cookshire
Semi-pro Champ
Mike Hakey NH
Semi-pro Formula 500
Steven Marquis Cookshire
440 Sprint
Nicholas Poudrier Québec
Pro Open 1000
Karine Duchesne Jonquière