L'équipe médicale est prête à réagir pour permettre aux jeunes athlètes de vivre l'expérience au maximum.

Une équipe médicale bien rodée

(Félix Masson, La Pige) - Événement sportif rime avec risque de blessures et l'organisation de la 52e finale des Jeux du Québec d'Alma l'a bien compris. Sous la direction du Dr Dany Harvey, l'équipe médicale est prête à réagir pour permettre aux jeunes athlètes de vivre l'expérience au maximum.
Le groupe de premiers répondants est composé de neuf membres, dont deux personnes au repérage des maladies infectieuses et bactériologiques. «Nous sommes dans la saison d'épidémie de gastro et d'influenza, donc il nous fallait un endroit d'isolement», explique le Dr Harvey. Une pièce est d'ailleurs utilisée à cet effet. Jusqu'à maintenant, un cas de gastro et deux cas de grippe ont été repérés, «mais bien isolés, donc on a pu empêcher la contagion», précise le médecin.
Deux personnes sont responsables de l'inscription des patients, et deux infirmières s'occupent du triage. L'aide d'un médecin résident a aussi été requise, tout comme celle d'un urgentologue ainsi que celle de Dany Harvey, qui agit à titre de superviseur. «Ça n'inclut pas les intervenants sur le terrain, ajoute le chef de l'équipe médicale. Demain, il y aura 26 bénévoles en santé sur le terrain. Le nombre d'intervenants dépend des jours et des sports qui sont pratiqués».
En effet, l'organisation a choisi de classer les risques en trois catégories distinctes. «On a le rouge, le jaune et le vert, qui représentent respectivement les sports à risques élevés, modérés et à faibles risques», précise le Dr Harvey.
De plus, des services de physiothérapie, de réadaptation physique, d'ostéopathie, de chiropractie et de massothérapie sont offerts aux jeunes athlètes. «Ce sont tous des gens qui viennent donner de leur temps. Il y a des étudiants en physio du Cégep de Chicoutimi, des membres de l'hôpital qui viennent après leur quart de travail et même des gens en cliniques privées», soutient le pédiatre Harvey.
Collaboration avec l'hôpital d'Alma
La centrale médicale des Jeux collabore étroitement avec l'hôpital d'Alma en ce qui a trait aux radiographies notamment. Lorsqu'un rayon X est prescrit, un membre de l'équipe contacte l'hôpital pour la préparation des cartes. Une navette transporte alors le patient vers l'institut médical où il subira son évaluation. Les résultats seront analysés par la centrale médicale des Jeux, où un ordinateur est connecté au réseau hospitalier. Ensuite, la décision est prise concernant le traitement à effectuer. «La collaboration avec l'hôpital est extraordinaire», conclut Dany Harvey.