Une deuxième victoire de suite pour Pier-André Côté au Grand Prix cycliste de Saguenay [PHOTOS]

Pier-André Côté de la formation canadienne a remporté la troisième étape du Grand Prix cycliste de Saguenay (GPCS), samedi. Le Gaspésien s’est imposé dans le sprint final pour triompher lors d’une deuxième journée consécutive. Nickolas Zukowsky a conservé le maillot jaune de meneur au classement général.

Dans cette troisième portion de la course à quatre étapes, les coureurs devaient faire 25 tours d’une boucle de 2,01 km dans les rues avoisinantes de la Petite Maison blanche. Evan Burtnik (X-Speed United) et Émile Jean (Floyd’s Pro Cycling) ont respectivement terminé deuxième et troisième de l’étape.

Pier-André Côté était « très heureux » de la tournure des événements à la suite de sa deuxième victoire consécutive. « On est ici pour gagner. Une étape c’était déjà super, une deuxième c’est merveilleux », a avoué le gagnant du jour après le podium de l’épreuve.

C’est le maillot jaune Zukowsky qui a lancé le sprint final, mais c’était pour que son coéquipier Émile Jean puisse se battre pour la victoire d’étape. « Au départ l’objectif était que je gagne la course. En cours de route on a vu qu’Émile était plus fort que moi aujourd’hui dans la petite bosse. On a donc décidé d’y aller avec lui pour la victoire d’étape. »

La formation de Zukowsky, Floyd’s Pro Cycling a assuré le tempo en tête de course pour l’ensemble de la course. Ils ont bien travaillé pour ne pas laisser de coureurs prendre trop d’avance en échappée. « On a bien roulé. On a réussi à ne jamais être en mauvaise position de toute la course », explique Zukowsky de Sainte-Lucie-des-Laurentides qui a célébré son 21e anniversaire il y a quelques jours.

Les 50,25 km se sont parcourus à un rythme d’enfer, Côté a terminé le parcours en 1:08:42, tout juste sous les 44 km/h de moyenne. Les premiers kilomètres ont été extrêmement rapides, ce qui a causé la perte de plusieurs coureurs. Les athlètes largués par le peloton devaient terminer 15 tours avant de se faire reprendre par le peloton pour ne pas être éliminé du critérium.

Parmi les coureurs qui ont abandonné, on retrouve le jeune Pierre-Antoine Larochelle, originaire de Chicoutimi et seul représentant de la région. Il était très déçu de ne pas pouvoir terminer le parcours. « La course est partie rapidement et je n’ai pas été capable de partir la machine assez vite, c’est dommage. »

Classement général

Le meneur au général avant le début de l’épreuve et également meneur au point, Nickolas Zukowsky, a réussi à conserver ses trois maillots de meneurs. Il a terminé 4e de l’étape en plus de récolter cinq petites, mais importantes secondes de bonification. Il possède maintenant une avance de 11 secondes sur son plus proche poursuivant au général, l’Américain Matthew Zimmer de NCCH Elite.

En plus d’obtenir la victoire, Pier-André Côté et la formation canadienne ont réussi leur mission du jour; protéger la position d’Adam Roberge au classement général. Roberge n’est pas le meilleur sprinteur du peloton et les Canadiens ont réussi à aller chercher plusieurs bonifications en temps en remportant les sprints intermédiaires, réduisant du même coup les possibilités pour ses adversaires au classement. Roberge est 3e au classement à 12 secondes de Zukowsky.

De son propre aveu, Côté et la formation canadienne font « de mieux en mieux à chaque sortie. On commence à mieux se connaître et on a un meilleur travail collectif, ce qui se voit dans nos résultats des deux derniers jours. » Il croit que la course de dimanche « sera serrée, car l’équipe Floyd’s Pro Cycling est très forte ». Il souhaite que son équipe fasse un bon résultat pour bien terminer le GPCS.

Le classement est très serré au sommet, 13 coureurs sont sous la minute d’écart avec Zukowsky. Parmi ce groupe de 13, on retrouve cinq Québécois.

En plus d’être le meneur au général, Zukowsky occupe également la tête du classement par points et il est le meilleur coureur des 22 ans et moins. Le Mexicain Miguel Luis Alavarez Ayala est toujours détenteur du maillot carreauté rouge et blanc de meilleur grimpeur. Zukowsky est 3e à ce classement.

Étape finale dimanche

L’étape ultime du GPCS se déroulera à Chicoutimi dimanche. Le départ est prévu pour midi. Les coureurs partiront et arriveront sur le boulevard du Saguenay en face de la Zone portuaire. Ils grimperont par la rue Bégin pour tourner sur Barrette et redescendre vers le centre-ville par le boulevard Saint-Paul. Ils effectueront neuf tours du circuit de 10,6 km pour un total de 95,4 km.

C’est une étape qui promet selon le directeur général du GPCS, Simon Ouellet. « Même les gars à une minute derrière voudront frapper un grand coup parce que ce n’est pas terminé pour eux. Ce sera intéressant de voir les stratégies des équipes. »

De son côté, le détenteur de trois maillots de meneur, Nickolas Zukowsky, voudra protéger son avance au classement et il croit que son équipe « a tout ce qu’il faut pour y arriver. » Il est confiant pour la fin du GPCS. « Je suis vraiment content de l’équipe que l’on a ici. On roule très fort et on a prouvé jusqu’à maintenant qu’on est capable de protéger les maillots. »