La porte-parole Nancy Boivert, à gauche, et l’agente de développement de la Société canadienne du cancer, Marie-France Brousseau, invitent les gens à participer à la Course à la vie CIBC de la Société canadienne du cancer (SCC), le 6 octobre prochain à Chicoutimi.

Une course où le rose sera à l’honneur

Une nouvelle course à caractère caritatif voit le jour à Saguenay et le rose sera à l’honneur. La Course à la vie CIBC de la Société canadienne du cancer (SCC) se tiendra le 6 octobre prochain à Chicoutimi. La course permettra de recueillir des fonds pour la SCC, notamment pour la recherche sur le cancer du sein.

La course familiale de un ou cinq kilomètres partira de la Zone portuaire de Chicoutimi pour se terminer tout près de la Petite Maison Blanche, en empruntant le pont Sainte-Anne. La totalité des fonds recueillis sera investie au Québec.

L’agente de développement à la SCC, Marie-Florence Brousseau, a de grandes ambitions pour la première édition. « Je veux qu’on se démarque des autres épreuves et notre magnifique parcours nous permettra d’offrir une très belle course. »

Cette course est présentée dans 57 municipalités au Canada, dont cinq au Québec : Sherbrooke, Montréal, Québec, Val-d’Or et maintenant Saguenay. Il s’agit de la plus importante collecte de fonds d’une journée, organisée par des bénévoles et dédiée à la recherche sur le cancer du sein. Depuis sa création en 1992, la Course à la vie a amassé plus de 430 millions $.

Bien que le rose soit à l’honneur, elle assure que tout le monde peut participer. « C’est une course familiale qui est ouverte à tous. On invite les hommes, mais aussi les enfants, à se joindre à nous pour la cause », explique Mme Brousseau.

Le cancer du sein est le plus répandu chez les femmes au Canada. Chaque année, au Québec seulement, 6500 femmes reçoivent un diagnostic de cancer du sein et 1300 femmes en meurent.

Mme Brousseau a tenu à rappeler l’importance de l’implication des bénévoles. « Sans ces bénévoles impliqués, on ne pourrait rien faire à la Société canadienne de cancer. » Elle invite d’ailleurs tous les gens qui souhaiteraient s’impliquer à prendre contact avec la SCC.

Porte-parole

À l’occasion de cette première édition, le comité organisateur souhaite faire appel à une personne engagée dans son milieu. Il s’est tourné vers Nancy Boivert, une psychologue clinicienne et professeur de yoga.

Mme Boivert n’a pas hésité une seconde avant d’accepter la proposition. « Quand on m’a approché, je n’ai pas eu à réfléchir longtemps. Cette cause me tient sincèrement à cœur, tant au plan professionnel que personnel. J’ai dit oui au nom de toutes les femmes qui se battent contre cette maladie. J’ai de la famille et des amis que j’aime qui sont touchés par le cancer et qui m’inspirent. Ce sont des guerriers. »

Pour elle, il est important de venir en aide aux autres. « Je crois que quand on a la chance d’être en santé, c’est un devoir de redonner. »

Mme Boisvert croit également que tout le monde peut participer à la cause. « Si vous n’avez pas envie de dire oui à la course, dites oui pour la cause. »

Les inscriptions sont possibles dès maintenant au lacoursealaviecibc.com.