Plus de 150 athlètes de CrossFit provenant des quatre coins du Québec seront au rendez-vous, les 22 et 23 juin, dans le cadre de la compétition Epik Battle au Centre multisport d’Alma. La directrice générale de Festivalma, Janie Maltais, la représentante du conseil d’administration de Festivalma, Mélanie Poitras, le propriétaire de CrossFit O’Lac, Jean-Mikael Desmarais, l’entraîneur chez CrossFit O’Lac, Bernard Tremblay, et le maire d’Alma, Marc Asselin, invitent la population à ces démonstrations spectaculaires.

Une compétition unique de Crossfit à Alma

La corporation Festivalma élargit une fois de plus ses horizons dans l’univers sportif alors qu’elle présentera, en collaboration avec CrossFit O’Lac, Epik Battle Compétition CrossFit. Plus de 150 athlètes provenant de partout en province sont attendus les 22 et 23 juin au Centre multisport d’Alma.

Il aura fallu près de trois ans de discussions entre les deux organisations avant de voir la concrétisation de ce rendez-vous sportif unique.

La compétition d’envergure provinciale accueillera un maximum de 40 équipes de quatre concurrents du même sexe qui se retrouveront sous une seule catégorie. Lors des deux journées de compétition, tous les membres de l’équipe devront réaliser près d’une dizaine d’épreuves. Deux de quatre membres de l’équipe devront en réaliser une quinzaine supplémentaire.

« J’ai toujours aimé organiser des événements pour rassembler la communauté CrossFit. Cette année, j’ai voulu amener cela à un niveau supérieur. Pour ce faire, je me suis tourné vers Festivalma », explique le coorganisateur de l’événement et propriétaire de CrossFit O’Lac, Jean-Mikael Desmarais.

Ce dernier est d’avis que les installations du Centre multisport permettront « de faire des épreuves variées pour les athlètes et de tester leurs capacités physiques et mentales ». Selon lui, c’est ce que recherchent les participants de ce type de compétition.

Le défi sportif ne sera pas l’unique activité attendue au Centre multisport d’Alma. De l’animation et plusieurs kiosques reliés à cette discipline qui a fait sa marque au cours des dernières années sont à prévoir.

L’équipe de Festivalma promet un événement familial destiné à toute la population. « Je vous confirme que c’est une communauté tissée serrée au sein de laquelle l’esprit d’équipe, l’entraide et le dépassement de soi s’entrecroisent. Cela rejoint directement la franche camaraderie que l’on côtoie avec les athlètes du circuit régional de compétitions de rames, du marathon Proco et de nos différents comités organisateurs de bénévoles », témoigne la directrice générale de Festivalma, Janie Maltais.

Des participants de l’extérieur de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont attendus. Ainsi, Tourisme Alma Lac-Saint-Jean offrira une trousse permettant de les orienter pendant leur séjour.

Les inscriptions sont possibles via le site Internet de Festivalma. L’activité sera accessible à tous alors que des billets pour les deux jours de compétition seront offerts en prévente au coût de 15 $.

+

ALMA INVESTIT 140 000 $ POUR PRÉSENTER DES ÉVÉNEMENTS 

(Annie-Claude Brisson) - Le conseil municipal de la ville d’Alma continue de miser sur la vocation multiple du Centre multisport. Une somme d’environ 140 000 $ permettra d’acquérir des rideaux de scène et des équipements audiovisuels pour ce qui s’avère être un des legs de la 52e finale des Jeux du Québec de l’hiver 2017.

La séance ordinaire du conseil municipal de lundi a permis d’aller de l’avant avec l’octroi de contrats à trois différentes entreprises.

Une somme de près de 97 000 $ permettra de faire l’acquisition de trente sections de rideaux de scène auprès de la firme montréalaise Scapin.

L’appel d’offres initial comprenait des coffres de transport. Le prix de soumission de Scapin était plutôt de 118 520 $ et celui de Solotech de 151 177 $. « Considérant... la possibilité d’octroyer le contrat pour la fourniture des rideaux seulement afin de respecter le plafond des appels d’offres sur invitation », peut-on lire dans le projet de résolution. Le conseil municipal a affirmé que la construction des coffres de transport devrait être faite par l’équipe en place.

Les rideaux qui pourront être utilisés selon les besoins constituaient une dépense de 25 000 $ lorsqu’ils étaient loués. 

Le conseil municipal a également donné son aval à l’acquisition d’équipements audiovisuels. Ceux-ci seront fournis par les entreprises saguenéennes Solotech et LSM Ambiocréateurs au coût de 38 455,84 $ et de 5687,24 $.

Dans ce cas, Alma a été en mesure d’octroyer le contrat selon le meilleur prix pour chacun des produits demandés. Cette façon de faire représente une économie de 4,08 %. 

Outre les activités sportives, le Centre multisport accueille des événements pour un vaste public. C’est le cas de divers salons et du Relais pour la vie. Le DJ de renommée mondiale Deadmau5 a même converti l’infrastructure en gigantesque piste de danse, en octobre 2017.