Le Club de basketball Bleu et Or a organisé une collecte de contenants consignés qui se déroule jusqu’à samedi sur le stationnement de Chauffage Moderne.
Le Club de basketball Bleu et Or a organisé une collecte de contenants consignés qui se déroule jusqu’à samedi sur le stationnement de Chauffage Moderne.

Une collecte de contenants consignés pour se préparer financièrement au déconfinement

Eve-Marie Fortier
Eve-Marie Fortier
Le Quotidien
Le Club de basketball Bleu et Or de l’École polyvalente d’Arvida organise une collecte de contenants consignés afin de libérer les garages de ceux qui en auraient trop accumulé dans les dernières semaines. Les fonds amassés permettront également au club d’être en mesure d’affronter financièrement le déconfinement lorsqu’il s’amorcera.

La collecte se déroule sur le stationnement de Chauffage Moderne, à Jonquière, depuis jeudi. Elle se poursuivra vendredi, entre midi et 17 h, puis samedi, entre 10 h et 17 h. La Santé publique a également guidé les organisateurs afin que tout se déroule dans l’ordre et que la santé et sécurité de tous soient priorisées en ce contexte de pandémie.

L’événement n’aurait pas pu prendre autant d’ampleur sans partenaires, explique Pierre-Yves Gagné, directeur technique du club. « Lorsque nous avons eu l’idée d’aider les parents de nos jeunes à se débarrasser de leurs bouteilles et leurs cannettes, IGA Mellon et IGA Extra, sur la rue Saint-Hubert, ont immédiatement souhaité s’associer avec nous. »

Les fonds amassés permettront au club de prévoir l’augmentation de certains frais lors du déconfinement.

Étant donné l’interdiction pour les épiceries d’amasser les contenants consignés de leurs clients, ce partenariat était tout aussi avantageux pour elles, selon M. Gagné. « Le Métro Plus de Jonquière s’est également joint à nous. Grâce aux contacts de IGA, nous avons pu nous associer avec Pepsi, qui viendra récupérer les contenants », a-t-il mentionné.

Le directeur technique du Club de basketball affirme également être conscient que le déconfinement risque d’ajouter certains frais supplémentaires à la rentrée scolaire. « En amassant les profits de la collecte, nous essayons de prévoir les nouveaux coûts qui arriveront à l’automne », a-t-il expliqué.

Basketball et déconfinement

La première phase du déconfinement des sports et du plein air ne permet pas la pratique des activités sportives supervisées. Les jeunes des clubs sportifs ne peuvent donc pas pratiquer leur sport sous la supervision de leur entraîneur.

« Je suis amplement d’accord qu’il est actuellement trop tôt pour permettre les sports d’équipe, mais il y aurait certainement une possibilité pour ces entraîneurs d’encadrer leurs jeunes de façon individuelle en gardant une distanciation et en ne partageant pas le matériel », a affirmé Pierres-Yves Gagné.

Selon lui, les adolescents ont besoin d’être encouragés et d’être soutenus pour être en mesure de pratiquer leur sport. « Certains ne savent pas nécessairement quels exercices faire afin de poursuivre l’entraînement en confinement. Ils ont besoin d’être motivés par leur entraîneur et de recevoir certaines consignes », a-t-il souligné.