Le gardien almatois Samuel Harvey estime que même s’il a été retranché jeudi, sa participation au camp final d’Équipe Canada junior lui sera profitable.

Une belle vitrine pour Samuel Harvey

Loin d’être abattu après avoir été retranché par Équipe Canada junior, jeudi soir, Samuel Harvey est plutôt motivé par son invitation et ses performances au camp final. L’Almatois se console également en se disant qu’il fait partie des quatre meilleurs gardiens de moins de 20 ans au pays.

« Dans le monde du hockey, il faut être prêt à tout. Je me faisais des scénarios dans ma tête. J’étais préparé à ça même si mon but était vraiment de faire l’équipe », de résumer Samuel Harvey qui était le seul gardien du groupe à ne pas appartenir à une formation de la Ligue nationale. 

« Juste d’être invité, c’était une belle vitrine. Je suis satisfait de ce que j’ai donné. Même s’ils m’ont coupé, les dirigeants de Hockey Canada étaient très contents de ce qu’ils ont vu de moi. Ils m’ont aussi dit que plusieurs équipes prenaient des infos sur moi. Ce sont des encouragements. Ça veut dire que je suis dans la bonne voie. Je ne me mets pas de pression avec ça. Je pense au reste de la saison avec les Huskies. Après la saison, on verra ce qui va se passer de ce côté », de laisser tomber le gardien des Huskies qui avant de subir le couperet, a permis deux buts en deux demi-matchs. 

« C’est clair que c’est une belle dose de confiance. Le niveau de jeu était pour moi là-bas. Tant dans les pratiques que les matchs, je ne pense pas que j’avais l’air fou. J’ai bien mérité mon invitation et j’avais d’affaire là. C’est une belle marque de confiance et ça montre que je fais partie de l’élite. Ça m’encourage pour le reste de la saison », d’exprimer Samuel Harvey qui profitait hier d’une soirée de congé. Du repos, il en aura besoin dans les prochains jours lors de la pause de Noël qui débutera dimanche. Après avoir défendu le filet de la LHJMQ pour les deux matchs face à la Russie à la mi-novembre, les Huskies ont ensuite pris la route pour une dizaine de jours. Après une semaine à Rouyn-Noranda, il a pris le chemin de St. Catharines en Ontario où se tenait le camp d’Équipe Canada. « Oui le congé des Fêtes va faire du bien, reconnaît Harvey. Ça va permettre de décrocher un peu. Ça va recharger les batteries pour la deuxième moitié. On va avoir un gros calendrier et notre but sera de faire bien comme en début de saison. »

Comme toutes les formations du circuit Courteau, les Huskies pourront procéder à des transactions à compter de lundi. Les Huskies ont causé une certaine surprise en première moitié, se retrouvant au 5e rang du classement général, occupant même à un certain moment la tête. Le gardien de 19 ans laisse les décisions entre les mains de son entraîneur et directeur général Gilles Bouchard, mais il aimerait demeurer en Abitibi. 

« Je suis là depuis le début de ma carrière. C’est une très belle organisation. J’aimerais gagner une deuxième coupe avec les Huskies, mais je ne peux pas mentir, tout peut arriver dans le hockey. Je reste prêt pour toutes les options. Si tu me poses la question, je vais demeurer à Rouyn-Noranda », annonce-t-il.