Baptiste Brochu

Une 9e place pour Brochu en équipe

Toujours ennuyé par des blessures, le Baieriverain Baptiste Brochu a conclu en neuvième place de l’épreuve par équipe avec son partenaire britanno-colombien Kevin Hill à la Coupe du monde de snowboard cross de Montafon, en Autriche.

Brochu et Hill ont fini troisièmes de leur vague des quarts de finale, ce qui a mis un terme à leur parcours. Ils ont été devancés par deux équipes du pays hôte composées d’Alessandro Haemmerle et Markus Schairer ainsi que Julian Lueftner et Lukas Pachner.

« C’était une bataille serrée jusqu’à la fin, mais mon coéquipier a été dépassé à la ligne d’arrivée. La reprise vidéo a été nécessaire. Je crois que nous avons bien fait quand même, mais il en manquait un peu pour produire un résultat », a commenté le Saguenéen à Sportcom. Les Espagnols Regino Hernandez et Lucas Eguibar ont gagné la compétition. Les Autrichiens Haemmerle et Schairer ont fini deuxièmes et les Français Merlin Surget et Pierre Vaultier, troisièmes.

Vers les Jeux

La saison dernière, Baptiste Brochu a dû gérer son lot de blessures. En décembre 2016, à cette même compétition, il s’est partiellement déchiré deux ligaments du genou droit, puis en mars, il s’est fracturé la cheville gauche.« C’est ma blessure à la cheville qui a été la plus compliquée. Celle-ci a nécessité deux opérations, dont une en septembre dernier. C’est pour cette raison que je n’ai pas été en mesure de participer à la Coupe du monde de Bariloche, en Argentine, au début septembre. Mon retour sur la neige s’est donc fait relativement tard, soit en novembre. Toutefois, je vais dans la bonne direction ! »

Le planchiste pratique son sport avec une attelle depuis la Coupe du monde de Montafon l’an dernier. « Mes deux jambes ont des faiblesses et j’ai aussi des feutres injectés (moulés) pour ma cheville qui est restée assez grosse. J’ai toujours de la douleur, mais celle-ci provient surtout de ma fraîche cicatrice », a-t-il ajouté.

L’athlète de 23 ans a toutefois avoué que, malgré cette situation difficile, il ne mettait pas une croix sur les Jeux olympiques de Pyeongchang.

« C’est certain que ça ajoute un peu de pression parce que je me questionne parfois si je vais être capable de retrouver le niveau que j’avais mentalement et physiquement. Il reste seulement une Coupe du monde la semaine prochaine (à Cervina en Italie). La sélection, qui a commencé en juillet 2016, se termine le 14 janvier pour les disciplines de surf des neiges. La lutte au sein du pays n’est pas si serrée. Nous sommes seulement trois gars sur l’équipe nationale. En prenant en compte la saison dernière, je suis le seul Canadien qui a fait un podium pendant la sélection olympique », a conclu Baptiste Brochu.

Mentionnons que chez les femmes, les Canadiennes ont bien fait. La Britanno-Colombienne Meryeta Odine et l’Ontarienne Zoe Bergermann ont obtenu le meilleur résultat du pays dimanche avec la médaille d’argent. Les Françaises Chloé Trespeuch et Nelly Moenne Loccoz ont remporté l’or alors que les Russes Kristina Paul et Mariya Vasiltsova ont complété le trio de tête.