Le tandem canadien composé de Robbi Weldon et de la pilote native d’Alma, Audrey Lemieux, a conclu le contre-la-montre au 5e rang vendredi, dans le cadre de la Coupe du monde de paracyclisme en cours en Belgique. Une position satisfaisante dans les circonstances.

Une 5e place satisfaisante pour Lemieux et Weldon

La pilote native d’Alma, Audrey Lemieux, et sa partenaire ontarienne Robbi Weldon (42mn0,21) ont conclu au 5e rang lors du contre-la-montre en tandem couru vendredi, dans le cadre de la Coupe du monde de paracyclisme sur route présentée à Ostende, en Belgique. Elles ont accusé un retard de 2mn56,52 sur le duo britannique composé de Lora Fachie et Corrine Hall (39mn3,69). Les Irlandaises Katie-George Dunlevy et Eve McCrystal (+33,16 secondes) ont fini deuxièmes alors que les Polonaises Iwona Podkoscielna et Aleksandra Teclaw (+2mn11,72 secondes) ont terminé troisièmes.

«Sur les quatre équipes devant nous, trois sont sur la piste tout l’hiver et ont fait les Championnats du monde. Elles ont toujours des objectifs en tête, elles sont en ‘‘shape’’ et ne font pas de rouleaux comme nous sept mois par année. Et l’autre équipe, c’était sa troisième compétition sur route déjà, a expliqué Audrey Lemieux à Sportcom. Compte tenu de la situation, nous sommes là où nous devons être. Nous sommes contentes du résultat. Notre effort était super constant, nous avons tout donné et c’est ça, le but du contre-la-montre individuel. Il n’y a que du positif dans ça!»

L’entraînement de paracyclisme sur route n’est pas chose facile pour les athlètes qui vivent au Québec. Toutefois, pour pallier le manque de sorties extérieures, Lemieux et Weldon ont participé à un camp d’entraînement en Californie avec l’équipe nationale en février et mars.

«Ç’a aidé, mais après Robbi n’a pas roulé dehors à part les trois courses ici. J’ai eu la chance d’aller m’entraîner à Cuba. Nous avions hâte de faire une compétition, surtout que l’an dernier notre saison a été écourtée en raison de blessures. Nous n’avions pas fait de compétitions depuis sept mois environ. Pour nous, c’est un retour», a ajouté Lemieux.

Rappelons que l’Almatoise a subi une commotion cérébrale et des contusions osseuses au poignet gauche après avoir chuté avec une équipe belge lors d’une compétition qui avait tenu Robbi (tendinites aux deux coudes) et elle à l’écart des mondiaux de septembre dernier.