Un trio de régionaux en demi-finale

Même si les Sags sont en vacances depuis déjà quelques semaines, la ronde demi-finale des séries de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) ne manquera pas d’intérêt pour les amateurs de la région. Trois joueurs originaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont toujours des chances de soulever la coupe du Président d’ici quelques semaines, Samuel Harvey et Rafaël Harvey-Pinard, avec les Huskies de Rouyn-Noranda, et Olivier Rodrigue, avec les Voltigeurs de Drummondville. Ils pourraient même croiser le fer en grande finale.

Blessé à l’aine en fin de calendrier régulier, le gardien de 18 ans est toujours sur la touche et ne débutera pas l’affrontement face aux Mooseheads d’Halifax devant le filet des Voltigeurs, et ce, même s’il a retrouvé ses coéquipiers à l’entraînement au cours des derniers jours. À la veille du premier duel, vendredi soir, l’entraîneur-chef Steve Hartley a confirmé qu’il envoyait dans la mêlée Anthony Morrone.

«Je me sens vraiment mieux. J’ai recommencé à pratiquer avec les gars et je me sens très bien. C’est un pas dans la bonne direction», a laissé savoir Olivier Rodrigue, mercredi, lors d’un entretien téléphonique avec Le Quotidien, avant de connaître la décision finale.

«J’ai vraiment une grosse progression», de raconter l’espoir des Oilers d’Edmonton, qui n’a pas vu d’action depuis le 6 mars. Il est de retour sur la patinoire depuis environ trois semaines, sous la supervision de l’entraîneur des gardiens Olivier Michaud, ayant également connu un recul au début du mois dans son processus de retour au jeu. En son absence, Morrone a été solide, conservant un dossier de huit victoires et deux défaites, avec une moyenne de 2,15 et un pourcentage d’arrêt de .898.

«Quand c’est arrivé, on savait que ce serait pour une couple de semaines. La blessure s’est un peu étirée. Anthony a continué à bien faire tout le long. Ç’a grandement aidé l’équipe. Si j’avais eu à embarquer plus rapidement, ça aurait pu encore aggraver la blessure», de rappeler Olivier Rodrigue qui n’attend que l’appel des entraîneurs, sans crainte d’être trop rouillé après plus d’un mois sur la touche.

«Les entraînements que je fais depuis une semaine vont me redonner le ‘beat’, mais ce ne sera jamais pareil à une situation de match. Je n’ai pas peur de rembarquer et de ne pas être dedans. Dans ma tête, je suis prêt dès que je vais avoir la chance d’embarquer», assure le Chicoutimien qui en est à une première présence dans le carré d’as de la LHJMQ.

«C’est le dernier droit des séries. C’est le temps de mettre la gomme», d’observer Olivier Rodrigue.

Huskies

Pour leur part, les champions de la saison régulière, les Huskies Rouyn-Noranda, ont rendez-vous avec la formation qui a écarté les Sags en première ronde, l’Océanic de Rimouski. Après un affrontement de première ronde plus compliqué que prévu en levée de rideau face aux Cataractes, les Huskies ont fait les choses beaucoup plus proprement au deuxième tour en l’emportant en quatre rencontres face aux Tigres de Victoriaville. En dix rencontres, le gardien almatois Samuel Harvey n’a permis que 14 buts à ses adversaires et affiche les meilleures statistiques personnelles du circuit Courteau avec une moyenne de 1,43 et un pourcentage d’arrêt de .934. Rafaël Harvey-Pinard a marqué cinq buts durant ces dix matchs pour un total de dix points. En l’absence du meilleur pointeur de l’équipe en saison et en séries, Peter Abandonnato, en raison d’une mononucléose, le Jonquiérois devrait certainement avoir un rôle accru dans l’offensive des Huskies.