Mélaurie Boivin et sa bonne amie Sandrine Bouchard de Lévis ont obtenu des résultats au-delà de leurs attentes au Trophée du printemps d’Egna, en Italie. La Jeannoise a remporté la médaille d’argent chez les Novices après avoir remporté le programme long tandis que Sandrine a savouré l’or. L’Ontarienne Amélia Orzel complète le podium. Elles sont entourées de Manon Perron (entraîneuse et chef d’équipe) et d’André Bourgeois (directeur du programme NextGen de Patinage Canada).

Un scénario de rêve pour Mélaurie Boivin

À sa toute première compétition d’envergure internationale en patinage artistique, Mélaurie Boivin pouvait difficilement rêver d’un meilleur scénario. À l’instar de ses coéquipières de la délégation canadienne qui ont fait une razzia de médailles au Trophée du printemps d’Egna, l’athlète de 14 ans revient d’Italie avec une médaille d’argent au cou dans la catégorie Novice.

Les patineuses artistiques canadiennes ont connu une journée particulièrement fructueuse samedi, alors qu’elles ont monopolisé le podium de la catégorie Novice. Sandrine Bouchard, de Lévis, a remporté l’or dans le groupe 1 avec un pointage de 106,97. Mélaurie, qui est native de Desbiens, est montée sur la deuxième marche du podium aux côtés de sa bonne amie Sandrine. Amelia Orzel, de Woodbridge, en Ontario, a complété cette domination canadienne sur la troisième marche avec 105,29 points.

Après avoir connu un programme court plus difficile qui lui a valu une 5e position, la protégée de Marlène Picard s’est reprise avec brio au programme long où elle a terminé première. Cette performance lui a permis de conclure la compétition au 2e rang, avec un total de 106,50 points, à seulement 47 centièmes de point de la gagnante.

La patineuse artistique Mélaurie Boivin, ici accompagnée de son entraîneuse Marlène Picard.

Remontée

Jointe lundi, son entraîneuse Marlène Picard, également responsable du programme sport-études à l’Odyssée Lafontaine/Dominique-Racine, a expliqué que Mélaurie a malheureusement présenté ce qui fut son moins bon programme court cette saison. La jeune patineuse a en effet commis deux erreurs importantes qui ont été coûteuses. « Elle s’est retrouvée 5e, mais au programme long, elle a livré l’une de ses meilleures prestations de la saison. On a en quelque sorte eu les extrêmes », relate Marlène Picard.

Cette dernière confirme que la nervosité a fait son œuvre puisque sa protégée ne savait pas à quoi s’attendre en terme de calibre de patineuses. « On la sentait plus nerveuse, mais rendue au programme long, elle s’est dit qu’elle patinait pour elle et qu’elle n’avait rien à perdre parce qu’elle participait à cette compétition pour prendre de l’expérience. Quand elle est arrivée sur la glace, je sentais qu’elle était redevenue comme d’habitude. Et elle a remporté le programme long, ce qui lui a donné la 2e position avec vraiment pas beaucoup de points de différence de la première. » 

Dans le communiqué émis par Patinage Canada, on dit que la Jeannoise « a récolté de gros points avec une combinaison double Axel/triple boucle piquée », qui sont ses deux sauts favoris.

« Elle avait neuf points de différence (avec la première) après le programme court. Elle a repris beaucoup de points, mais il lui en manquait un tout petit peu. Ç’a été une super bonne expérience pour Mélaurie », assure Mme Picard. 

Lundi, c’était congé d’entraînement puisque le duo n’est revenu que dimanche d’Italie, avec de surcroît un retard de six heures à l’horaire de vol  prévu. Mme Picard et Mélaurie reprendront donc l’entraînement aujourd’hui en préparation de la prochaine saison qui sera marquée par un changement de catégorie. En effet, même si elle vient à peine d’avoir 14 ans et qu’elle aurait pu amorcer sa 2e année chez les Novices, la jeune patineuse fera son entrée chez les juniors. En compagnie de son entraîneuse, elle entreprendra un nouveau programme court, mais conservera son programme long.