Valérie Maltais a expliqué que l'état de la glace n'était pas très bonne lors de la finale du relais féminin.

Un relais féminin fort inhabituel

Le Canada s'est contenté d'une médaille de bronze de François Hamelin au 500 mètres, dimanche, pendant les derniers moments de la sixième et dernière étape de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste présentée à Minsk, en Biélorussie.
Pour leur part, Valérie Maltais, de La Baie, et Kasandra Bradette, de Saint-Félicien, ont connu leurs meilleurs moments de la journée au relais féminin. L'équipe canadienne composée de Maltais, Bradette, Kim Boutin et Jamie Macdonald a disputé la finale dans des conditions difficiles en raison d'une blessure subie par Boutin. Elle a terminé en quatrième place, derrière la Russie, l'Italie et la Corée du Sud. Celle-ci a devancé le Canada par moins d'un dixième de seconde.
« C'était complètement fou, a raconté Valérie Maltais. Encore une fois, nous étions pratiquement trois dans le relais considérant la blessure de Kim (Boutin). Cette fois-ci, on avait décidé de prendre le devant de la course, comparativement aux précédentes. Malheureusement, la glace laissait à désirer et on a beaucoup glissé et perdu l'équilibre. Sinon, on aurait eu un podium.
« Nous étions en avance avec six tours à faire et notre objectif, avec la condition de Kim, était de ralentir la course et de bloquer. Mais nous sommes vraiment satisfaites. À chaque course, on sortait et nous étions surprises de ce que nous avions fait. Nous avons également pratiqué nos objectifs, qui étaient notamment de faire plus d'échanges de l'arrière pour s'habituer à être dans le trouble. Et en étant trois, nous étions souvent dans le trouble. L'objectif, c'était la finale et nous sommes contentes de ce que nous avons fait. »
Troisième place
Pour l'ensemble des étapes de la Coupe du monde de la saison 2016-2017, le relais féminin canadien a pris la troisième position. Le meilleur résultat individuel a été la première place de Marianne St-Gelais au classement général du 500 m. La patineuse native de Saint-Félicien n'a pas participé aux épreuves de la fin de semaine afin de poursuivre sa préparation pour les Championnats du monde de patinage de vitesse courte piste, qui se dérouleront à Rotterdam, aux Pays-Bas, du 10 au 12 mars.
Notons aussi que Valérie Maltais a été éliminée en quart de finale du deuxième 1000 mètres, dimanche, et qu'elle a hérité du 11e rang. Kasandra Bradette (13e) a connu un sort similaire au 500 m.
Outre Hamelin, Guillaume Bastille a bien fait du côté masculin avec une quatrième place en finale A du 1000m.