Les glaces du centre Mario-Tremblay ont cédé la place aux plateaux de gymnastique, en fin de semaine dans le cadre du Challenge des régions.

Un président d'honneur inspirant

Difficile de trouver plus inspirant que Samuel Larouche pour agir comme président d'honneur du Challenge des régions en cours au centre Mario-Tremblay d'Alma.
<p>Les centaines de gymnastes en action rivalisent de grâce, de souplesse et d'agilité.</p>
Les dirigeants du club Gymnasco, club hôte de la compétition, souhaitaient dénicher un président d'honneur qui serait un modèle et dont la présence allait inspirer les jeunes. Ils n'ont pas eu à chercher bien loin, puisqu'ils l'ont trouvé au club Jako de Jonquière.
Le jeune homme n'a pas hésité à accepter l'offre. «J'ai été honoré et ça m'a fait super plaisir que ce soit proposé. Je n'ai pas pu dire non», a-t-il expliqué lorsque rencontré au centre Mario-Tremblay. «Ça me fait plaisir. La gymnastique, c'est une grosse famille. Au niveau régional, tout le monde se connaît un peu. L'événement qui m'est arrivé a touché toute une communauté.»
<p>Les gens ont une dernière chance de voir les athlètes à l'oeuvre dimanche, de 8h30 à 15h30.</p>
Même s'il ne peut plus pratiquer son sport depuis qu'une chute l'a rendu paraplégique, le Saguenéen de 22 ans continue de s'impliquer dans la grande famille de la gymnastique. «Je m'implique différemment. Au lieu d'être gymnaste (au club Jako), je suis à l'administration avec mes collègues. J'ai toujours un peu ma présence dans le club de gymnastique», explique l'étudiant en kinésiologie à l'UQAC. 
Quant à sa passion de la gymnastique, la flamme est encore bien vivante. Pour lui, impossible de rester indifférent à «l'énergie, l'amour et l'effervescence» qui règnent sur un plateau de compétition.
Il s'avère d'ailleurs un excellent communicateur pour vulgariser et expliquer le complexe univers de la gymnastique (compétitions, catégories, appareils, etc.) Pas étonnant qu'il soit invité à agir comme conférencier invité à l'UQAC pour le programme de sciences infirmières ou à certaines occasions, sur demande.
Organisateurs satisfaits
Président du comité local d'organisation du Challenge des régions, Frank Gallup était fort satisfait du déroulement de cette compétition qui réunit quelque  700 jeunes gymnastes, entraîneurs, officiels et accompagnateurs au centre Mario-Tremblay. Les commentaires reçus sont positifs. «On a le tiers de la compétition de passé et jusqu'à maintenant, on a surpassé les notes de passage qu'on s'était fixées. Tout le monde est très satisfaits des infrastructures et le fait d'avoir accès aux deux plateaux sans trop avoir à se déplacer», assure le président lors de l'entrevue samedi après-midi.
Les retombées économiques d'une compétition de cette envergure sont bonnes non seulement pour Alma, mais aussi pour les municipalités voisines. «C'est plein partout! On a du monde à Jonquière et à Roberval», mentionne-t-il.