Une vingtaine de jeunes de l’équipe du Québec Espoir de tennis de table ont peaufiné leur style, en fin de semaine, sous la supervision de leurs entraîneurs, dans le cadre d’un camp d’entraînement tenu pour la première fois au Séminaire de Chicoutimi. De fait, trois jeunes du club des Titans du Séminaire font partie de cette relève.

Un premier camp de tennis de table au Séminaire de Chicoutimi

L’espace d’un week-end, les gymnases du Séminaire de Chicoutimi ont été le site d’entraînement de la vingtaine de joueurs de l’équipe du Québec Espoir de tennis sur table. Trois pongistes du Séminaire de Chicoutimi, soit Benjamin Pruneau, Ryan Pedneault et Olivier Dubois, font d’ailleurs partie de l’équipe Espoir qui regroupe une vingtaine de joueurs provenant des quatre coins du Québec.

Responsable du tennis de table au Séminaire de Chicoutimi, Sylvain Dubois a fondé le club des Titans, il y a deux ans, son fils Olivier s’adonnant à ce sport. Il a fait ses classes pour devenir entraîneur et a contribué au développement des jeunes, de sorte que maintenant, trois d’entre eux font partie de l’équipe Espoir. Benjamin Pruneau, 15 ans, pointe au 26e rang provincial de sa catégorie. Ryan Pedneault, 13 ans, est 14e au Québec dans sa catégorie, et Olivier Dubois, 12 ans, est 4e au Québec chez les 12 ans et moins. En étant membres de l’équipe Espoir, ils peuvent améliorer leur technique en participant aux camps d’entraînement.

« L’équipe du Québec Élite réunit les meilleurs pongistes de la province tandis que l’équipe Espoir favorise la relève ainsi que la détection de talent. Ils choisissent les meilleurs jeunes au Québec (...). Les jeunes font huit camps d’entraînement qui se tiennent partout au Québec. La plupart sont dans la grande région de Montréal, mais il y en a aussi à Trois-Rivières, à Drummondville et à Québec. Cette année, j’ai demandé d’en accueillir un et exceptionnellement, ils se sont déplacés ici », explique Sylvain Dubois.

Les pongistes de tous âges s’échangeaient les petites balles blanches à haute vitesse, en fin de semaine, dans le cadre du camp d’entraînement tenus dans les gymnases du Séminaire de Chicoutimi.

En fin de semaine, les jeunes provenaient de Chibougamau, de Trois-Rivières, de Drummondville et plusieurs de la grande région de Montréal. Ils ont été supervisés par un entraîneur permanent de la Fédération québécoise de tennis sur table et l’entraîneur de l’équipe nationale junior.

Circuit provincial

Les trois jeunes du Saguenay vont évoluer sur le circuit provincial. Leur premier tournoi aura lieu les 27 et 28 octobre à Montréal. « Ils amassent des points comme au tennis. Il faut qu’ils continuent de progresser pour aller dans l’élite. (...) Sur la vingtaine de joueurs présents en fin de semaine, il y en a peut-être trois ou quatre sur le point de passer Élite », explique Sylvain Dubois.

Pour sa part, Benjamin Pruneau mettra à l’épreuve sa nouvelle façon de jouer. « J’ai changé mon style pour être défenseur. Avant, j’étais plus de style attaquant, avec revers et coups droits comme la majorité des joueurs. Maintenant, je défends du revers et je ramène les balles du coup droit. J’aime plus cela », explique celui qui s’est initié au tennis de table il y a trois ans, mais qui fait partie du club des Titans depuis cette année. Depuis, il a participé à son troisième camp avec l’équipe Espoir.

Les filles ne sont pas légion, au tennis de table. Sarah-Jeanne Dallaire de Chibougamau était l’une des deux pongistes féminines du week-end. Elle était en troisième année quand elle a commencé à jouer avec un ami, il y a quatre ans. « Mais il était souvent parti (en compétition ou en camp). Je suis allée avec lui et j’ai aimé ça », raconte celle qui en est à sa première année au sein de l’équipe Espoir. Aujourd’hui en sixième année, elle consacre cinq heures et demie au tennis de table, en plus des camps qui se tiennent aux trois semaines un peu partout au Québec. Le club de Chibougamau compte deux volets, le récréatif et le compétitif. Dans ce dernier cas, le club compte une dizaine de joueurs, dont Sarah-Jeanne.

+

UNE NOUVELLE SURFACE DIGNE DU GROS CALIBRE

Le Club de tennis de table des Titans du Séminaire de Chicoutimi fera des envieux dans la région et au Québec avec l’aménagement d’un revêtement de sol digne de compétitions de calibre national, voire international. Dans la Belle province, rares sont les clubs qui possèdent une telle surface.

Fondateur et entraîneur du club des Titans, Sylvain Dubois souhaite contribuer au développement de ce sport et il ne manque pas d’idées ni d’ambition. Il a su saisir les bonnes occasions et fait de belles acquisitions avec l’aide du Club Saguenay. Par exemple, lorsqu’il a démarré le club il y a deux ans, il n’y avait que des tables en « plywood » avec un plexiglas. Toutefois, le centre d’entraînement de l’équipe du Québec a changé ses tables. Comme la Fédération veut favoriser le développement des clubs au Québec, elle leur a vendu des tables haute performance à prix réduit.

Même chose pour les surfaces de sol ; « La fédération en avait achetées pour la tenue d’un championnat canadien et en étant entraîneur du volet masculin, j’en avais discuté avec d’autres entraîneurs. Ce sont des surfaces usagées. La fédération nous a donc vendu du Tinsue, un revêtement de sol spécifique pour les tournois de tennis de table de calibre international. Cette surface est obligatoire dans les championnats du monde », explique Sylvain Dubois pendant que du personnel s’appliquait à installer le revêtement bleu dans la salle de séjour du premier cycle. L’installation devrait être terminée mardi.

« Avec cette surface, je serai en mesure d’accueillir les meilleurs joueurs au Québec, ceux qui participent aux Jeux panaméricains. L’entraîneur de l’équipe nationale m’a dit que si on voulait, on pourrait réunir les 12 meilleurs joueurs seniors au Québec pour une compétition. À huit tables, je peux tenir des compétitions provinciales. Avec quatre, ce sont des compétitions nationales », fait valoir Sylvain Dubois, qui remercie le Club Saguenay pour son appui financier et son habituelle collaboration.