Samuel Girard a marqué son premier but jeudi.

Un premier but et la première étoile

À son deuxième match dans la Ligue nationale avec les Predators de Nashville, Samuel Girard a marqué son premier but jeudi, devant les membres de sa famille en prime.

« Un moment incroyable », a lancé la Tornade de Roberval à la foule après avoir reçu la première étoile de la rencontre et une deuxième victoire en deux matchs, cette fois au compte de 4-1 sur les Stars de Dallas. 

Après une mise en jeu dans le territoire adverse, le Robervalois a dégainé après avoir reçu la passe de l’ancien du Canadien P.K. Subban pour battre le gardien Ben Bishop au-dessus de l’épaule droite pour créer l’égalité 1-1. Captés par la caméra de la station Fox au Tennessee, les membres de la famille de Girard, qui passent la semaine à Nashville pour ses débuts dans la Ligue nationale, ont manifesté leur joie, dont son père Tony, qui semblait très ému par le moment privilégié. Nul besoin de rappeler que la famille Girard est tissée très serré.

Quelques minutes plus tard, le défenseur a ajouté une passe sur le but de Filip Forsberg en avantage numérique, ce qui donnait les devants aux Predators et qui s’est avéré le but gagnant dans une victoire de 4-1. Le numéro 94 a décidé de foncer en attaque, Bishop a fait l’arrêt sur son tir, mais son coéquipier n’a pas manqué sa chance au retour. 

Utilisé pendant 21 minutes 25, en plus de ses deux points, le défenseur de 19 ans a terminé la rencontre avec un différentiel de +1 et quatre tirs. En matinée, Girard disait justement aux médias locaux qu’il devait lancer plus souvent. 

« Je dois peut-être envoyer plus de rondelles au filet quand j’en ai l’occasion. Nous avons assez de bons joueurs pour provoquer des choses devant le filet adverse », avait-il laissé tomber, devin sans le savoir. Visiblement, Samuel Girard n’est pas intimidé dans la grande ligue. 

« Je veux continuer d’être créatif et faire des spinoramas. Je veux simplement continuer de jouer mon style de jeu comme je l’ai fait mardi », a-t-il annoncé avant d’affronter les Jamie Benn, Tyler Seguin, Alexander Radulov et compagnie. 

« Dans la LNH, ce sont tous de bons joueurs, a rappelé Samuel Girard. Je dois jouer avec confiance et bien utiliser mon bâton pour les contrer. »


Il est amusant à voir aller sur la glace.
Le gardien Pekka Rinne

Éloges

Avant sa deuxième performance, le petit défenseur s’était déjà mérité les éloges de ses nouveaux coéquipiers, à la suite de sa première rencontre. Son entraîneur Peter Laviolette ne s’est pas gêné pour l’envoyer sur la patinoire en fin de match. Utilisé pendant plus de 18 minutes, Girard avait obtenu sa première passe en carrière et coiffé cette soirée magique avec une troisième étoile. « Quand vous perdez par deux buts en troisième, vous devez y aller avec les joueurs qui provoquent le plus. Les joueurs qui ont les habiletés, vous les envoyez le plus possible. C’est pour cette raison qu’on a appelé son numéro assez souvent. »

« Il est amusant à voir aller sur la glace, a souligné un observateur bien attentif, le gardien Pekka Rinne. Il a joué avec beaucoup de confiance et on ne pouvait pas dire que c’était son premier match dans la LNH. Il a été très calme, non seulement avec ses décisions, mais aussi avec ses mouvements et ses passes. Je suis très content pour lui. Je suis certain qu’il était nerveux, mais il ne l’a pas montré du tout. Il a été très impressionnant. »