Un mauvais départ pour le «petits Sags»

Les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui représentent les Saguenéens de Chicoutimi au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, ont débuté leur participation avec un revers de 3-2 face au Noir et Or de Mortagne, mercredi après-midi, au Centre Vidéotron.

En avance 2-1 après deux périodes, les « petits Sags », qui évoluent dans la classe AA-Elites, ont vu leurs adversaires marquer deux fois dans les quatre premières minutes de la dernière strophe. Les régionaux n’ont pas été en mesure de combler l’écart, ralentis par quelques pénalités.

« La nervosité était présente, en début de match, et l’autre équipe a marqué dans les premières minutes du match, mais on a créé l’égalité quelques instants plus tard, a résumé l’entraîneur-chef des Espoirs, Jonathan Fleury. À partir de ce moment, le stress est tombé et en deuxième période, on a vraiment été bon. On aurait pu sortir de là avec une avance de plus d’un but. »

Fleury cible d’ailleurs le deuxième engagement comme un point tournant dans le match, en plus du deuxième but du Noir et Or.

« Quand ils ont fait 2-2, ils sont allés chercher le momentum et on n’a pas été en mesure de prendre notre rythme avec trois pénalités », a concédé le pilote des Espoirs, avouant que le fait de jouer au Centre Vidéotron avait été un élément de nervosité.

« La préparation n’était pas la même et c’est sûr qu’ils ont été impressionnés, a-t-il ajouté. Moi-même je l’ai été donc c’est sûr et certain que les joueurs l’étaient également. »

Jacob Tremblay et Eliot Simard ont compté les buts pour les porte-couleurs des Saguenéens. Simard a ajouté une passe sur le premier but des siens.

Tout n’est pas perdu pour les Espoirs, qui se retrouvent maintenant dans l’autre portion du tableau. Ils peuvent toujours accéder à la grande finale, mais ils doivent toutefois faire une croix sur le Centre Vidéotron d’ici le match ultime.

D’ici là, ils joueront le ou leurs prochains matchs au Pavillon de la Jeunesse. Leur prochaine partie est dimanche, 17 h 30, contre le perdant du duel entre les Lions de Zurich et les Bobcats de l’Arizona.

« On se concentre sur notre équipe et on va travailler sur des choses qui ont moins bien été lors du premier match, a soutenu Jonathan Fleury. On n’a aucune idée de ce qui nous attend, mais ça va être un beau défi. »