Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La Véloroute des Bleuets s’attend à un été 2021 très achalandé.
La Véloroute des Bleuets s’attend à un été 2021 très achalandé.

Un été prometteur sur la Véloroute des Bleuets

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Si l’on se fie aux données de la Véloroute des Bleuets, la popularité du vélo n’est certainement pas en perte de vitesse dans la région. La piste cyclable lançait officiellement sa saison, jeudi matin, avec en prévision un été des plus achalandés.

Ce n’est pas un secret, les activités de plein air ont la cote depuis quelque temps. Un engouement qui se reflète sur la Véloroute, alors que plus de 290 000 cyclistes ont pédalé sur son circuit en 2020. Un chiffre qui pourrait encore augmenter à l’été 2021.

Le directeur général de la Véloroute, David Lecointre

« Je suis très heureux de constater qu’après 21 ans, la Véloroute des Bleuets continue de gagner en popularité. Si la tendance se maintient, avec les réservations qui ont commencé le 15 mai et les usagers qui ont pris d’assaut le réseau avant même l’ouverture officielle, le nombre de réservations de la navette de bagages, est-ce que l’on atteindra le chiffre de 300 000 usagers cette année ? C’est la question que l’on se pose », a partagé le directeur général de la Véloroute, David Lecointre, en conférence de presse. 

Les amateurs de vélo pourront de plus profiter de quelques nouveautés qui viendront améliorer leur expérience cette année, tant sur le circuit qu’au point de vue de la technologie.

De plus en plus de bornes de recharge pour vélo à assistance électrique font leur appartition le long du circuit cyclable

Tout d’abord, une nouvelle passerelle et un nouveau tronçon de piste cyclable ont fait leur apparition dans le secteur d’Isle-Maligne à Alma, venant ainsi sécuriser la circulation entre le pont J-F Grenon et la côte Cothran. Un nouveau tronçon a également été ajouté, entre l’entrée du Club de golf de Saint-Gédéon et le barrage numéro 7 de Rio Tinto. Celui-ci, d’une longueur de 2,1 km, se retrouve par le fait même au coeur du secteur du Camp-de-Touage-les-Îles du Parc national de la Pointe-Taillon, inauguré en mai dernier.

Un musée éphémère sera également installé à la Maison du Vélo d’Alma, en plus de la cartographie des plateformes numériques de la Véloroute qui a également été optimisée pour permettre une plus grande précision. Celle-ci pourra être consultée sur le site Web, mais aussi via l’application mobile Ondago.

De nombreux cyclistes et partenaires étaient réunis jeudi pour souligner le lancement de la Véloroute des Bleuets

Tourné vers l’avenir... et le vélo électrique

Lors de son allocution, David Lecointre a tenu à souligner le succès entourant l’électrification du réseau cyclable, initiée en 2018. La Véloroute peut d’ailleurs se targuer d’avoir été le premier circuit cyclable électrifié en Amérique du Nord, grâce aux cinq bornes de recharge pour vélo à assistance électrique qui sont implantées tout autour du lac Saint-Jean.

Alors que les municipalités de Roberval, Alma, Dolbeau-Mistassini et Mashteuiatsh accueillent déjà la leur, de plus en plus de ces bornes feront leur apparition sur le territoire. 

« C’était avant-gardiste en 2018, et les élus y ont cru. D’autres partenaires en implantent encore, des restaurants et des hôteliers, pour faire de notre région la destination vélo électrique en Amérique du Nord. Le vélo à assistance électrique, ce n’est plus l’avenir, ce n’est plus le futur, ce n’est plus un rêve, c’est maintenant », a affirmé le directeur général.