Zachary Bouthillier a bloqué 24 rondelles dans la défaite.

Un deuxième revers des Saguenéens dans les Maritimes

Les Saguenéens ont de nouveau payé cher leur manque d’opportunisme, vendredi, au Colisée de Moncton. Forcés de jouer du hockey de rattrapage toute la soirée, ils n’ont pas su profiter de plusieurs bonnes chances de marquer pour finalement s’incliner 3-2 face aux Wildcats.

En retard 3-1 après deux périodes, Ryan Smith, le nouveau joueur des Sags obtenu via le marché des agents libres, a marqué son deuxième but du match pour réduire l’écart à un but. Les hommes de Yanick Jean ont ensuite obtenu d’excellentes occasions de créer l’égalité, mais ont manqué d’opportunisme. Ils ont notamment obtenu un court avantage numérique en fin de match, sans succès, précédé d’un autre un peu plus tôt en troisième.

« À part dix minutes de flottement en deuxième période, on a complètement dominé ce match-là, a résumé l’entraîneur-chef. Quand tu n’es pas capable de profiter de tes chances de qualité, l’autre équipe bâtit là-dessus et c’est ce qu’ils (les Wildcats) ont fait. On est revenu extrêmement fort et ils ont été chanceux. (Mark) Grabetmauer a volé le match à lui seul. »

Le gardien des Wildcats a effectivement connu une bonne sortie. Auteur de 30 arrêts, il a amplement mérité la deuxième étoile. De l’autre côté, Zachary Bouthillier était mis à l’épreuve à 27 reprises.

Le nouveau venu Ryan Smith n’a pas mis de temps avant de se faire apprécier de ses nouveaux coéquipiers. Posté dans l’enclave en première période, l’Ontarien a complété une belle passe de Kelly Klima pour faire 1-1. Dylan Seitz avait donné les devants aux Wildcats quelques minutes plus tôt. Après le but de Smith, les Sags ont obtenu les meilleures chances, sans être en mesure de prendre les devants.

« Il a remporté sept de ses 11 mises en jeu, il a terminé le match à +2, il était dédié et il a travaillé, a décrit Yanick Jean. C’est le joueur de notre équipe qui a le plus de lancers avec (Olivier) Galipeau et (Jérémy) Fortin. Il a connu un très bon match. »

Les locaux ont profité du deuxième engagement pour compter deux fois, par l’entremise d’Anderson MacDonald et Jeremy McKenna. La formation chicoutimienne a ensuite pressé le pas pour revenir de l’arrière, sans succès.

Le travail avant le talent

Au terme de la rencontre, Yanick Jean a convenu que certains de ses éléments offensifs pouvaient être meilleurs. Il aimerait qu’ils prennent en exemple Vincent Milot-Ouellet, Jérémy Fortin et Alexis Gaboury-Potvin, les acteurs du quatrième trio, « définitivement nos trois meilleurs joueurs avec Smith », a lancé Jean.

« On a quelques joueurs de talent qui peuvent en donner plus, a ajouté l’entraîneur. Notre quatrième trio a été notre meilleur dans ce match. Les trois joueurs étaient partout, ils ont eu des chances et ils ont travaillé. Ce sont des choses qu’on veut voir et il y en a qui doivent prendre exemple sur eux. »

Les Saguenéens terminent leur voyage de trois parties en quatre soirs dans les Maritimes samedi, en rendant visite au Sea Dogs à Saint-Jean. Un premier match entre les deux formations depuis les dernières séries éliminatoires. Autant les Sags que les Sea Dogs comptent sur de nombreux nouveaux visages, le rendez-vous devrait tout de même rappeler des souvenirs à certains. C’est Alexis Shank qui défendra le filet des Bleus.

Pointes de plume

• David Noël connaît un excellent début de saison avec les Foreurs de Val-d’Or, si bien que l’ancien joueur des Saguenéens pourrait établir un nouveau record. Le défenseur de 18 ans, impliqué dans la transaction qui a amené Olivier Galipeau à Chicoutimi, a actuellement six buts et autant de passes en 10 matchs. S’il maintient le même rythme, on lui prévoit une saison de 41 buts. La marque à battre est de 42 filets, réussis par Marc-André Bergeron en 2000-2001. Chez les Foreurs, le record d’équipe pour un défenseur appartient à Sébastien Bisaillon. Il avait alors inscrit 35 buts lors de la saison 2005-2006. L’entraîneur-chef des Foreurs, Mario Durocher, compare même David Noël à Brent Seabrook au même âge, un défenseur qui connaît une belle carrière dans la LNH avec les Blackhawks de Chicago...

• Olivier Galipeau n’est pas en reste. Le capitaine des Sags avait autant de points de David Noël avant les matchs de vendredi. En plus de ses 12 points, dont cinq buts, le vétéran de 20 ans a distribué 22 mises en échec et a décoché 47 tirs sur les gardiens adverses, le plus haut total parmi les arrières du circuit. Son différentiel de +7 le place au quatrième rang des défenseurs de la LHJMQ à ce chapitre...

• Dallas Maurovic, Marc-Antoine Gagné et Mikisiw Awashish ont été laissés de côté face aux Wildcats. Remis d’une blessure, Jérémy Fortin a réinséré l’alignement. Aux prises avec des symptômes liés à une commotion, Simon Monette était sur les lignes de côté. Il a laissé sa place à la recrue Thomas Ferland...