Dans la Ligue de soccer élite AAA, la formation masculine du Chinook de Chicoutimi (en bleu) a bataillé ferme, samedi, avant de s’incliner 3-1 face au FS de Salaberry. Le dernier match de la saison sera disputé samedi prochain, au terrain synthétique de l’UQAC, alors que le Chinook accueillera l’Arsenal de Chambly à 14 h.

Un dernier match décisif pour le Chinook

Avec un tout dernier match à disputer en saison régulière, Sébastien Sylvestre, l’entraîneur-chef du Chinook de Chicoutimi U17, trace un bilan positif de cette première présence régionale dans le volet masculin de la Ligue de soccer élite AAA du Québec.

Après 25 matchs derrière la cravate, l’élite masculine du Club de soccer de Chicoutimi présente une fiche de quatre victoires, deux nulles et 19 revers, pour pointer au 13e rang devant Québec-Centre (14e et dernier). L’équipe Notre-Dame-de-Grâce devance Chicoutimi par seulement deux points. Avec un match encore à jouer samedi prochain contre l’Arsenal de Chambly, au terrain synthétique de l’UQAC, tous les espoirs sont permis, car les Chicoutimiens ont déjà vaincu cette formation plus tôt cette saison.

Bien sûr, pour cette première présence historique d’une formation masculine en AAA, les attentes en terme de victoires étaient modestes. Mais au-delà de la fiche, Sébastien Sylvestre retient surtout la progression de ses protégés. « Outre les résultats, les gars et moi-même sommes très satisfaits de la saison, car nous avons eu une nette progression, assure-t-il en entrevue téléphonique. L’un de nos objectifs était de faire mieux à chaque match, et ce, contre chacune des équipes, parce que nous les affrontions toutes à deux reprises durant la saison. Et c’est ce que nous avons réussi à faire. »

Le pilote du Chinook cite en exemple les duels contre Repentigny. « Ils nous avaient dominés 13-1 au début de la saison. Quand ils sont venus jouer à domicile, ils nous ont battus 2-0 et ça n’a pas été facile pour eux de repartir avec la victoire. »

Idem pour Salaberry, qui s’était imposé 6-1 lors d’un premier affrontement. Samedi dernier, Salaberry l’a emporté 3-1, mais ce fut beaucoup plus serré qu’il n’y paraît. « C’est une victoire qu’on leur a un peu donnée. Nous avons commis deux erreurs, en début de match, qui leur ont permis de marquer. Mais en deuxième demie, quand on s’est ajustés et qu’on s’est mis à jouer, ç’a fini 1-1. Notre temps de possession du ballon et le leur étaient pas mal semblables », fait valoir Sébastien Sylvestre.

Relève
Bien sûr, accumuler des défaites n’est jamais agréable, mais le personnel d’entraîneurs a pris les moyens pour relativiser les revers dans une perspective plus mesurée. « Immédiatement après les matchs, on fait un bilan ensemble et les gars voient que si on avait une deuxième chance dans cette ligue, ce serait complètement différent, explique-t-il. Même cette année, il y a des matchs qui nous ont échappé, mais qu’on aurait dû gagner. »

« Les gars ont adoré l’expérience en AAA. Par contre, (pour certains) c’était plus une saison pour fermer la boucle de leur parcours ensemble. L’an prochain, ce ne sont pas tous les joueurs qui vont vouloir continuer », note le pilote du Chinook. Durant la présente saison, le Chinook a pu compter sur une talentueuse relève chez les 15 ans pour pallier les effectifs réduits par les blessures. Ces jeunes ont pu voir du terrain et progresser. « Nous avions deux jeunes de 15 ans, Samuel Tremblay et Jordan Bolduc, et deux jeunes de 16 ans qui avaient percé l’alignement. (...) Et pour les cinq ou six derniers matchs, on a avait fait appel à deux autres jeunes de 15 ans », souligne-t-il.

La fin de la saison fera foi de tout pour le Chinook. Advenant une victoire samedi prochain contre Chambly et une défaite de Notre-Dame-de-Grâce (NDG), le Chinook aurait une chance de remonter au 12e rang. Devant l’enjeu du dernier match à domicile, le Chinook souhaite organiser un événement afin d’obtenir l’appui d’un grand nombre de partisans.