Les 2000 places disponibles pour la 50e édition de la course des Pichous s’envolent rapidement. Déjà quelque 1400 personnes se sont inscrites en ligne pour l’édition mémorable qui aura lieu le 9 mars, à Saguenay.

Un demi-siècle pour la course des Pichous

Deux mille coureurs et marcheurs provenant des quatre coins de la province seront au rendez-vous, le samedi 9 mars, pour célébrer le 50e anniversaire de la course des Pichous, une épreuve de 15 kilomètres entre Jonquière et Chicoutimi.

Au rythme où vont les inscriptions, tout indique que les 2000 places - pas une de plus - seront rapidement comblées. « On va atteindre la limite de 2000 participants assez rapidement. Je pense qu’on va même être obligé de fermer le site d’inscription avant la date limite. J’invite d’ailleurs les gens de la région à s’inscrire tout de suite, car je ne pourrai pas dépasser la limite de 2000 participants », précise d’entrée de jeu Mario Boily, président du comité organisateur.

« Il ne faut pas se fier aux chiffres sur le site, car il y a des groupes de 40 à 50 personnes qui se forment comme dans le cas du Cégep de Jonquière et de la Mine Niobec. Actuellement, sur le site Internet, j’ai 1400 inscrits. Et bon an mal an, j’ai environ 400 personnes provenant de l’extérieur de la région », souligne-t-il.

La participation de l’extérieur pourrait être en hausse puisque l’organisation a envoyé une invitation par courriel à environ 15 000 coureurs au Québec. « Et ça répond assez rapidement. On en reçoit environ 80 par jour. On est presque plein à 80 % de notre capacité », met en relief le président Boily.

Coupes municipales

Ce dernier estime que la 50e édition devrait attirer environ 1700 coureurs et quelque 300 marcheurs. « Normalement, on parle de 1400 à 1500 participants. J’aurais voulu faire un événement un peu plus gros, mais je ne pourrai le faire en raison des coupures. Mon budget avait été accepté par le maire Jean Tremblay à l’époque et je voulais faire revivre le carnaval-souvenir en aménageant de petites cabanes sur le site et en offrant du café et des galettes aux gens », mentionne-t-il. « Mais on va décorer le hangar et le repas chaud sera servi comme à l’habitude et il y aura de grands gâteaux pour le 50e anniversaire. »

Malgré ces coupes de l’aide municipale, l’organisation gâtera quand même les participants puisqu’avec le soutien des commanditaires et les surplus accumulés, elle dispose d’un budget de plus de 90 000 $. « On gâte les participants parce qu’on utilise les profits des dix dernières années. »

D’ailleurs, le tiers du budget est investi dans de beaux chandails-souvenirs à manches longues qui seront remis aux participants. Les personnes inscrites avant le 19 janvier pourront sélectionner la taille de leur chandail et les autres devront choisir parmi les chandails qui resteront sur place.

De plus, chaque finissant recevra sa médaille à l’effigie du 50e anniversaire. Même les bourses seront haussées. Jusqu’à 5800 $ seront remises en bourses et une valeur de 1000 $ sera attribuée sous forme de prix de participation. Si un (e) coureur (se) éclipse les records du parcours, ça lui vaudra une bourse de 2000 $ !