Un déficit de 40 000$ à Chicoutimi

Le Club de golf de Chicoutimi a fermé les livres sur sa saison 2017 avec un déficit de liquidité de 40 000 $, ont appris ses membres et actionnaires, dimanche, lors de leur assemblée générale annuelle.

« Par rapport au portrait qui s’annonçait il y a deux mois, nous sommes plutôt contents des résultats et nous gardons confiance en l’avenir », a indiqué le président du conseil d’administration, Marc Tremblay.

Au cours de la saison 2017, le club du boulevard Talbot a généré des liquidités de 105 000 $ avec ses opérations, mais il a aussi eu à rembourser une partie de sa dette à long terme (120 000 $), en plus des immobilisations et du fonds de roulement (25 000 $). Le résultat déficitaire s’explique en bonne partie par un début de saison difficile. Des verts en mauvais état pendant quelques semaines ont notamment eu un impact sur les visiteurs. Les revenus des billets journaliers ont atteint 208 000 $ alors que 25 0000 $ étaient espérés. À ce niveau, le club est loin des revenus de 305 000 $ connus en 2012.

Cet aspect a été identifié comme une faiblesse évidente et trouver le moyen d’attirer plus de visiteurs a fait l’objet de discussions pendant plusieurs minutes. Les dirigeants pensent que le club pourra mettre les chances de son côté si ses membres font une meilleure utilisation du système GGGolf. « Il faut rendre le système crédible et maximiser l’offre de parties au public », a signalé l’administrateur Claude Châteauneuf, après avoir invité les membres à faire preuve d’une plus grande discipline.

Les revenus générés par les 376 membres ont été similaires à la saison précédente, bien qu’ils étaient 30 de moins qu’en 2016. La baisse du nombre de visiteurs et des membres a évidemment eu une grande influence sur les parties jouées (30 400). Depuis 2012 (35 500), elles ont diminué de 17 pour cent.

Au cours de la saison, les administrateurs ont rapidement constaté qu’ils ne pourraient atteindre l’équilibre budgétaire comme ils souhaitaient le faire. Ils ont plutôt été appelés à prendre des mesures pour éviter un déficit trop important. L’équilibre budgétaire fera de nouveau partie de leurs objectifs en 2018 et ils croient que la présentation du Championnat provincial de golf junior les aidera à y arriver. Les organisateurs de l’événement se sont engagés à générer un profit d’au moins 25 000 $. Celui-ci sera versé au club, mais le président du comité, Bryan Littlejohn, espère que les retombées du tournoi ne seront pas que financières. Il souhaite que sa tenue laisse un legs concret sur le terrain. Il aimerait bien, par exemple, qu’il permette d’aménager un véritable vert d’entraînement pour les coups d’approche.