Responsable de l’option Plein air au PWD d’Alma, François Carrier (à gauche) organise un circuit intérieur à obstacles, le samedi 23 février, afin d’amasser de l’argent pour l’achat de planches à rame (paddleboards) pour les jeunes de l’option. La population pourra profiter de l’équipement durant la saison estivale.

Un défi au profit de l’option Plein air

Responsable de l’option Plein air au Pavillon Wilbrod-Dufour d’Alma, François Carrier fera d’une pierre deux coups en proposant un défi par équipe, le samedi 23 février, sur un circuit intérieur comptant 25 obstacles répartis sur 2,5 kilomètres.

Le projet vise à financer l’achat de 15 planches à rame (paddleboards) pour les jeunes de l’option Plein air jusqu’à la fin des classes. Les planches pourront ensuite être utilisées en location par la population durant la belle saison, comme c’est déjà le cas pour l’équipement d’hiver - fatbikes et skis de fond - au Club Dorval d’Alma.

Responsable de l’option Plein air au PWD d’Alma, François Carrier (à gauche) organise un circuit intérieur à obstacles, le samedi 23 février, afin d’amasser de l’argent pour l’achat de planches à rame (paddleboards) pour les jeunes de l’option. La population pourra profiter de l’équipement durant la saison estivale.

Coup double

Le projet est organisé dans le cadre du Grand défi Pierre Lavoie (GDPL). L’Association des éducateurs et des éducatrices physiques enseignants du Québec (FEEPEQ) lui avait demandé de se joindre à leur équipe du 1000 km du GDPL. « J’avais refusé parce que je travaille fort pour amasser des sous pour l’option Plein air et à l’époque, c’était seulement les écoles primaires qui pouvaient être parrainées. À partir de cette année, si on travaille dans une école et qu’on fait le Grand défi, on peut amasser de l’argent pour notre organisation », explique-t-il à l’autre bout du fil.

« J’ai rappelé la fédération pour leur dire que j’embarquais et comme j’aime bien faire d’une pierre deux coups, au lieu de juste solliciter des commandites à des gens et des entreprises, je vais leur proposer un parcours à obstacles qu’ils pourront faire avec leurs employés ou leur famille à l’intérieur de notre école », explique-t-il, en précisant que 100 % de l’argent amassé lors du défi du 23 février seront consacrés à l’achat de paddleboards pour l’option Plein air.

Et lorsque l’école sera finie, le responsable de l’option est prêt à s’associer avec la municipalité ou un organisme de loisir d’Alma qui en ferait la location aux citoyens désirant en profiter. Ce pourrait être par exemple à la Dam-en-Terre ou au centre-ville, à la Petite-Décharge. Le but est de faire bouger le plus de gens possible.

« Dans le cas du fatbike et du ski de fond, le service est très apprécié par la population. La location se fait toujours à un prix ‘‘très amical’’ parce qu’on ne fait pas ça pour faire de l’argent, mais pour rendre service à la population et faire bouger les gens », précise-t-il.

Jusqu’à vendredi

Les organisateurs espèrent réunir 25 équipes de 12 personnes, 25 équipes/familles (5 personnes) et 100 inscriptions individuelles pour l’occasion, soit plus de 400 participants. L’objectif à atteindre a été fixé à 10 000 $.

Le coût d’inscription est de 100 $ par équipe de cinq, de 200 $ pour les équipes de 6 à 12 personnes et de 30 $ par inscription individuelle. Toutefois, comme un cadeau sera remis aux inscrits, ces derniers ont jusqu’à vendredi (15 février) pour le faire en consultant la page Facebook de l’événement : www.facebook.com/Circuit-à-obstacles-intérieur-279 025 909 404 262/ou communiquer avec M. Carrier au 418 487-3524.