Les jeunes entre 12 et 15 ans auront la chance de vivre une initiation au triathlon, le 5 mai, lors du camp régional.

Un camp de triathlon le 5 mai

Un camp de triathlon sera offert pour les jeunes du Saguenay-Lac-Saint-Jean âgé entre 12 et 15 ans, le 5 mai. Il s’agit d’une nouveauté en région puisque ce genre d’événement se déroule habituellement dans les grands centres.

Le camp est organisé par Aurélie Côté, entraîneure au club de natation Béluga de La Baie et répondante régionale en matière de triathlon. L’accueil se fera au Cégep de Chicoutimi, mais les jeunes doivent d’abord s’inscrire sur le site de Triathlon Québec. Le camp régional est ouvert à tous les jeunes de 12 à 15 ans, autant les néophytes que les plus aguerris.

« Ces camps avaient surtout lieu dans les régions de Québec et Montréal, mais Triathlon Québec a décidé de tenir des plus petits camps qui les rendent plus accessibles pour les jeunes, a mentionné Aurélie Côté. Ils n’ont plus besoin de se rendre dans les grands centres pour s’initier au triathlon ou se préparer en vue de leur saison, en plus de ne plus faire face avec la contrainte du transport. »

Aurélie Côté s’attend à accueillir une quinzaine de jeunes le matin du 5 mai. Elle invite les intéressés à ne pas hésiter à s’inscrire, rappelant que cette journée était le moment parfait pour goûter à ce sport.

Camp obligatoire
Il est également bon de savoir que le camp du 5 mai est obligatoire pour tous les jeunes qui aspirent à participer à la 53e finale des Jeux du Québec, présentée cet été à Thetford, du 27 juillet au 4 août. La qualification régionale aura lieu le 18 mai à La Baie, dans le cadre du triathlon scolaire. Les inscriptions se font en communiquant avec Aurélie Côté au 418 590-3504.

« Si un jeune finit top-3 à la finale régionale, il se qualifie pour les Jeux du Québec, mais s’il n’a pas participé au camp régional, il ne peut malheureusement y prendre part », a soutenu Aurélie Côté.

L’entraîneure tient toutefois à rappeler que le camp régional n’est pas réservé uniquement à l’élite. Il sera adapté aux différents niveaux d’habileté, selon le stade d’apprentissage de chaque jeune.

« Ça n’empêche pas un jeune de s’inscrire même s’il n’a pas nécessairement d’attentes en vue des Jeux du Québec, mais qui veut simplement être encadré et pratiquer le triathlon », a-t-elle souligné.

Claudie Simard en Virginie
Pendant que les plus jeunes participeront au camp régional le 5 mai, Claudie Simard sera du côté de Richmond, en Virginie. La triathlète de 19 ans prendra part à sa première compétition dans la catégorie élite, dans le cadre de la Coupe continentale. Elle est l’une des plus jeunes participantes inscrites.