Les Marquis ont remporté les grands honneurs du circuit régional junior AA à six reprises, au cours des huit dernières saisons.

Un 6e sacre en huit ans pour les Marquis

Pour une sixième fois en huit ans, les Marquis de Jonquière sont les monarques de la Ligue régionale de hockey junior AA. Les Jonquiérois ont terminé le travail jeudi soir devant leurs partisans au Palais des sports avec une victoire de 6-5 en prolongation, pour remporter la série face aux Éperviers de Normandin en cinq rencontres.

« On doit être chanceux », a ironisé l’entraîneur-chef Bob Desjardins, émotif quelques minutes après avoir goûté à la douche d’eau froide, mentionnant que 20 joueurs provenaient de Jonquière, dont la très grande majorité ont fait leurs classes avec le programme sport-études qu’il dirige à la Polyvalente Arvida. « Mon système doit marcher un petit peu de temps en temps », a-t-il laissé savoir.

Les Marquis ont toutefois dû jouer du hockey de rattrapage avant de mettre un terme aux hostilités, gracieuseté de la recrue Mathieu Bouchard sur un retour à mi-chemin de la période supplémentaire. Les locaux tiraient de l’arrière 5-1 après la période initiale. Ils ont marqué deux fois lors des périodes suivantes pour créer l’égalité. 

Mathieu Bouchard a marqué le but de la victoire et procuré le championnat des séries aux Marquis en prolongation.

« Rien ne fonctionnait. On était des passagers. On se disait qu’on menait 3-1 dans la série et que ce serait une balade dans le parc. L’autre bord, ils étaient venus pour jouer au hockey. On s’est fait donner un coup de pelle dans le front. La chaîne a débarqué et on a eu de la misère à la rembarquer », a analysé Bob Desjardins, précisant qu’après la première, il a demandé à ses troupiers de retourner à la base, de travailler plus fort et de remporter les batailles à un contre un. 

Cette victoire dans le match ultime a été acquise sans deux piliers de l’équipe, les vétérans de 21 ans Jérémy Girard, suspendu, et Édouard Labbé, blessé pour le reste de la saison en raison d’une blessure au genou. « On avait une bonne profondeur et on s’en est bien servi », d’estimer Bob Desjardins, qui aura le couteau entre les dents lors de la Coupe Dodge à la fin du mois. 

Les Marquis ont participé trois fois à la finale en six présences aux Championnats provinciaux, s’inclinant à trois reprises, dont en fusillade l’année dernière.