L’équipe de compétition actuelle s’est donné des airs d’antan sur cette photo.

Un 40e souligné en grand

Pour souligner son 40e anniversaire de fondation, le Club de boxe olympique de Jonquière (CBOJ) tiendra une activité originale samedi soir, dans ses locaux de la rue Price. En plus d’un gala agrémenté d’une quinzaine de combats, une exposition relatera l’histoire du club jonquiérois.

Cette dernière sera montée dans une salle adjacente au gymnase principal où se déroulera la soirée de boxe. L’accès sera possible à compter de 18h30 alors que le gala débutera à 19h30. 

«Pour rentrer, on va faire passer les gens par là. C’est un peu comme le hall d’entrée. On a beaucoup de photos, mais aussi quelques objets qui ont une importance dans l’histoire du club», fait valoir l’actuel entraîneur et directeur Hubert Malaison, soulignant l’investissement de temps dans la recherche historique par Jennifer Tremblay. Les artisans des premières heures ont été sollicités dans la quête d’informations pertinentes. 

Fondé par Pierre Michaud et son frère Richard, le CBOJ a été un acteur important du développement de la boxe au Québec. Arrivé en poste quelques années plus tard, Jean-Marc Tremblay a été l’une des figures marquantes. L’exposition mettra également en vedette le fameux trio de la fin des années 80 formé de Christian Gagnon, Stéphane Ouellet et Pierre Bouchard, qui ont été membres de l’équipe nationale en même temps.

Les locaux jonquiérois ont également accueilli bon nombre de compétitions d’importance au fil des ans, dont les Championnats canadiens en 1995, la dernière fois au Saguenay-Lac-Saint-Jean. «Ce n’est pas rien dans une région comme ici», observe Hubert Malaison, qui a débuté sa carrière d’athlète en 1992. Du même souffle, il déplore que la compétition soit maintenant réservée aux grands centres. 

Plus récemment, en 2013, la boxe a effectué un retour aux Jeux du Québec à Jonquière tandis qu’en 2016, le club était l’hôte des sélections provinciales du Défi des champions. Le programme sport-études a également vu le jour en 2015. 

La finale mettra en vedette William Paquet, dans la division senior 60 kilos. Il sera opposé à Étienne Leblanc, du Club Empire de Québec, qui compte une expérience semblable à son adversaire avec une trentaine de combats à son actif. Des pugilistes régionaux, mais aussi d’un peu partout au Québec, monteront sur le ring. Estéban Tremblay, Charles Luce et Marie-Pier Simard-Ste-Marie seront également en action. 

Le Club de boxe olympique de Jonquière a ouvert ses portes à l’automne 1977.
Stéphane Ouellet, Pierre Bouchard, Frédéric Poirier et Christian Gagnon étaient les têtes d’affiches du CBOJ à la fin des années 1980.