Le grand manitou de l'Ultracyclisme dans la région, Sylvain Grenier, organise la 2e édition du 6-12 heures à partir du centre récréotouristique de Saint-Honoré, samedi. Comme son nom l'indique, les participants peuvent choisir entre le 12 heures (départ à 7 h) et le 6 heures (départ à 13 h). Inscription sur place samedi matin, entre 6 h et 6 h 50.

Ultracyclisme 6-12 heures: la 2e édition samedi

Saint-Honoré sera l'hôte de la 2e édition de l'épreuve d'Ultracyclisme 6-12 heures, samedi, à partir du centre récréotouristique de la municipalité. Grand manitou de l'Ultracyclisme dans la région, Sylvain Grenier souligne que le départ de l'épreuve de 12 heures sera donné à 7 h, tandis que celui du parcours de 6 heures sera donné à 13 h. Dans les deux cas, l'épreuve prendra fin sur le coup de 19 h.
Jeudi, 11 coureurs étaient officiellement inscrits. « Mais je sais qu'il y en a quelques-uns qui attendent de voir quel temps il fera samedi », mentionne Sylvain Grenier à l'autre bout du fil. Ce dernier rappelle que le 6-12 heures est le seul événement du genre au Québec. « C'est un marathon où l'on effectue une boucle sur un circuit de 26 km. Ce n'est pas le temps qui compte, mais plutôt le nombre de tours réalisés en un temps donné », explique-t-il. Grosso modo, le ou la gagnant (e) sera celui ou celle qui aura effectué le plus de tours selon le temps choisi, en 6 heures ou en 12 heures.
Lors de la première édition, il n'y avait que le défi de 12 heures offert, mais en plus du solo et du duo, il avait un volet équipe. « J'ai décidé de ne plus offrir le volet équipe parce que les gens divisaient le défi en deux, alors j'ai décidé d'offrir un 6 heures et un 12 heures à la place. Pour nous, c'est moins difficile à organiser. »
L'ultracycliste souligne que les personnes intéressées ont jusqu'à vendredi après-midi pour s'inscrire en ligne via la page Facebook du 6-12 heures (ou sur celle de Sylvain Grenier) ou encore sur place, entre 6 h et 6 h 50 samedi matin, avant le coup de départ du 12 heures.
Bien sûr, les participants devront respecter le Code de la sécurité routière et garder en tout temps la droite du parcours. Quant aux automobilistes qui auront à circuler dans ce secteur, la courtoisie et la patience seront de mise.