Francis Trudel a passé près de quatre saisons avec les 3L de Rivière-du-Loup, avant d'être échangé aux Marquis en début de semaine.

Trudel vise une 2e coupe de suite

Francis Trudel s'amène à Jonquière avec une feuille de route bien garnie. Le nouveau défenseur des Marquis, qui a près de 200 matchs derrière la cravate dans la Ligue nord-américaine, a l'intention d'amener son bagage d'expérience avec lui et tenter de remporter un deuxième championnat des séries éliminatoires consécutif.
Acquis des 3 L de Rivière-du-Loup en début de semaine, Trudel a remporté la coupe Vertdure la saison dernière avec la formation louperivoise. Celui qui a disputé 11 matchs avec les Marquis en 2011-2012 avant de prendre le chemin des circuits mineurs américains n'arrive pas à Jonquière en terrain inconnu. Pendant son court passage à Jonquière sous l'ère Dean Lygitsakos, il a pu côtoyer quelques joueurs qui sont toujours avec l'équipe, dont Hugo Carpentier, Jean-Simon Allard, Luis Tremblay et Jean-Michel Bolduc. 
Maintenant que le choc de la transaction est absorbé, Francis Trudel se tourne maintenant vers le défi qu'il l'attend avec la troupe de Richard Martel. Et ce défi commence vendredi, au Palais des sports, face à l'Assurancia de Thetford.
« Plus la semaine avance, plus j'ai hâte que le match commence, a partagé le défenseur de 33 ans qui avait eu vent de quelques rumeurs de transactions le concernant, sans toutefois n'entendre rien de concret. Avec le parcours en séries l'an passé, je suis capable d'apporter l'expérience que j'ai vécue et la partager avec mes nouveaux coéquipiers. Je suis également un joueur qui est en mesure de jouer beaucoup de minutes. Je n'ai pas encore parlé de mon rôle avec les Marquis, mais peu importe, le but ultime reste de gagner la coupe et je suis prêt à faire n'importe quoi pour la gagner. »
Belle opportunité
D'ailleurs, les perspectives d'un championnat semblent à première vue meilleures au Saguenay que dans le Bas-Saint-Laurent. Les Marquis trônent au sommet du classement général depuis pratiquement le début de la saison, tandis que les 3 L flirtent avec une fiche de ,500.
« C'est encore plus facile d'accepter un échange lorsque tu te retrouves avec la première équipe au classement, a mis en contexte Francis Trudel. Les Marquis sont toujours dans le décor et ils ont toujours fait partie des équipes favorites pour remporter les grands honneurs. C'est la preuve d'une bonne organisation qui s'organise pour mettre une bonne équipe sur la glace. Ça n'a jamais été facile de jouer contre les Marquis et je vais m'arranger pour que ça continue d'être le cas lorsque les autres équipes vont jouer contre nous. »
Francis Trudel en est à une cinquième saison dans la Ligue nord-américaine, toutes disputées dans l'uniforme des 3 L. Histoire de ne pas trop s'ennuyer longtemps ou simple coïncidence, les Marquis sont à Rivière-du-Loup dès samedi !
« Ils ne m'ont pas mis ça facile, mais c'est quasiment une bonne chose que ça se fasse rapidement, a exprimé l'expérimenté hockeyeur. On va pouvoir tourner la page et penser au reste de la saison sans se préoccuper de possibles retrouvailles avec mon ancienne équipe. »
Le nouveau #22 des Marquis originaire de Drummondville demeure toujours dans son patelin. Il ne devrait pas rater beaucoup de matchs avec sa nouvelle équipe, sauf si son travail l'exige. À moins d'un revirement, il va donc disputer la grande majorité des 12 derniers matchs des Jonquiérois.
« Il ne reste pas beaucoup de matchs avant la fin de la saison, mais je suis quelqu'un qui est en mesure de s'adapter rapidement et ça ne devrait être trop compliqué », a conclu l'arrière gaucher, auteur de 19 points en 28 parties cette saison.