Le président d'honneur de la 47e édition du Mérite sportif régional, Philippe Gagnon, en compagnie du président du RLS, Jocelyn Tremblay.

Trois olympiens à l'honneur

Pour la première fois en 47 éditions du Mérite sportif régional, un trio d'olympiens est finaliste dans la catégorie la plus prestigieuse. Marianne St-Gelais, Antoine Bouchard et Léandre Bouchard sont en lice pour mettre la main sur l'athlète de l'année au niveau international.
La patineuse de vitesse va tenter de mettre la main sur la couronne pour la sixième fois, le 10 novembre à Saint-Nazaire, tandis qu'Antoine et Léandre viennent de vivre leur première expérience olympique, en août dernier, à Rio. 
Ce palmarès réjouit l'organisation du Regroupement loisirs et sports (RLS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui a dévoilé les 38 finalistes dans les 13 catégories, jeudi, lors d'une conférence de presse à Saint-Nazaire.
La présence de ces trois athlètes prouve que le sport régional est en bonne santé et en constante progression, a fait remarquer le RLS.
Visibilité
En plus de ces trois athlètes connus, plusieurs autres sportifs brilleront lors du Mérite sportif régional.
« Il y a beaucoup de sports ayant moins de visibilité qui vont être soulignés, a exprimé l'agent de développement sport du RLS, Alexandre Lallemand, citant en exemple le tennis de table, le ski alpin et le volleyball, entre autres. Le Mérite sportif permet de faire rayonner d'autres sports et athlètes qui sont un peu plus dans l'ombre. »
En plus d'un premier trio d'olympiens, le Mérite sportif régional réalisera une autre première, en présentant sa soirée de reconnaissance à Saint-Nazaire. Le maire de la municipalité, Martin Sauvé, était heureux de pouvoir compter sur la présence des athlètes les plus méritants de la région
Il promet une soirée festive aux quelque 300 convives lors de cette soirée se déroulant sous le thème des jeux antiques.
Philippe gagnon, président d'honneur
Philippe Gagnon a accepté la présidence d'honneur de la 47e édition.
L'ancien athlète paralympique, un des plus décorés dans l'histoire du Canada et aujourd'hui retraité de la compétition, s'est rappelé de bons souvenirs lorsqu'il s'est adressé aux journalistes.
« J'ai repensé à la signification que ce gala peut avoir sur des jeunes athlètes, a mentionné le responsable du sport universitaire à l'UQAC, lui-même nominé lorsqu'il était plus jeune. Ils s'apprêtent à vivre un moment exceptionnel et je remercie le RLS d'avoir pensé à moi. »
Pour sa part, Alexandre Lallemand tournait la page sur un chapitre de sa vie.
Après cinq ans à l'emploi du RLS, le nouveau coordonnateur exécutif aux opérations et au développement à Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean remplissait son dernier mandat jeudi avec le Regroupement loisirs et sports.