Philippe Hurtubise est le directeur général de Saguenay Basketball.

Trois joueurs du Saguenay invités au camp de basketball

Le talent de trois jeunes joueurs de basketball a retenu l’attention des entraîneurs des Équipes du Québec masculine et féminine U15, en fin de semaine, dans le cadre d’un tournoi des Centres d’identification régionaux (CIR). Évoluant en cadet division 1, Sophie Bergeron et Alex Tremblay du Bleu et Or de l’École polyvalente Arvida, ainsi que Charles-Antoine Tremblay des Mustangs de l’Odyssée Dominique-Racine ont été officiellement invités à prendre part au camp des équipes du Québec U15 qui auront lieu en fin de semaine à Montréal.

« C’est la preuve qu’on a vraiment des talents régionaux pour exceller sur la scène provinciale », souligne Philippe Hurtubise, DG de Saguenay Basketball. « C’est la deuxième année du Centre d’identification régionale (CIR) et ça fait deux fois qu’il y a de nos athlètes qui sont invités. L’an dernier, il y a eu le jeune Ivan Tsafack et cette année, on en a trois. C’est une belle progression ! »

Le grand manitou de Saguenay Basketball rappelle que la Fédération de basketball du Québec leur a accordé un CIR il y a deux ans. Au total, il y en a six au Québec. Ces six centres ont délégué deux équipes (une masculine et une féminine) au tournoi qui a eu lieu samedi, à Longueuil. « Chaque équipe compte de 12 à 15 athlètes et on s’affronte dans des matchs durant la journée. Il y a des entraîneurs des équipes du Québec qui sont sur place et qui prennent des notes sur les athlètes. C’est un peu comme un camp de sélection. C’est vraiment cette participation au tournoi qui nous a permis de montrer nos jeunes talents. Nos jeunes ont eu de la visibilité et ces trois athlètes se sont démarqués », explique Philippe Hurtubise.

Les trois jeunes du Saguenay font donc partie des 15 à 20 joueurs qui ont reçu une invitation pour se présenter aux camps de sélection de l’équipe du Québec. Au final, 12 joueurs seront retenus chez les garçons et autant chez les filles. D’après son expérience, le DG de Saguenay Basketball estime que les trois Saguenéens ont de bonnes chances d’être sélectionnés. 

Premier camp de sélection des U14

Beaucoup d’action en basketball en fin de semaine dans les gymnases du Cégep de Chicoutimi. En effet, les dirigeants de Saguenay Basketball tiendront le traditionnel 3 contre 3, samedi, tandis que dimanche, ce sera le premier camp de sélection des U14 en vue des Jeux du Québec. 

Directeur général de Saguenay Basketball, Philippe Hurtubise précise que déjà 36 équipes (masculines et féminines) se sont inscrites. Les retardataires ont jusqu’à jeudi pour inscrire leur équipe dont le nombre peut varier de trois à cinq joueurs (13 ans et plus). Sur le site de Saguenay Basketball, il est possible de s’inscrire en ligne en cliquant sur le lien. Chaque équipe est assurée de disputer trois matchs. Cela dit, le coût d’inscription est de 20 $ par joueur.

« Déjà, avec 36 équipes inscrites, c’est un succès, confirme-t-il. C’est beaucoup de monde, mais tant qu’à en avoir 36, on aimerait se rendre à 40 ! »

Jeux du Québec

D’autre part, dimanche, toujours au Cégep de Chicoutimi, les jeunes nés en 2004 sont invités à venir tenter leur chance aux sélections visant à former les équipes masculines et féminines qui représenteront la région aux Jeux du Québec. Il ne s’agit pas d’un camp sur invitation, donc tous les joueurs sont les bienvenus. 

« C’est la première rencontre. J’ai déjà reçu la confirmation de plusieurs jeunes et les autres ont jusqu’à vendredi pour le faire par courriel à Saguenaybasketball@gmail.com. Le coût est de 20 $ par jeune pour la journée. Pour ceux et celles qui s’inscriront le dimanche matin, le coût sera de 25 $, » précise Philippe Hurtubise.

« C’est ouvert à tous et on a aussi des équipes U13 qui seront sélectionnées. Notre but est de former deux équipes masculines et deux équipes féminines. Bien sûr, il n’y en aura qu’une seule de chaque qui représentera la région aux Jeux du Québec, mais si on a assez de joueurs pour former autant d’équipes, quasiment tout le monde qui se présente sera pris », fait-il valoir.