Charles-Émile Bouchard, de Saint-Félicien, William Desgagné, d’Arvida, et Philippe Lavoie, de Sainte-Jeanne-d’Arc, ont aidé le Canada à remporter les grands honneurs du Championnat du monde junior de la Fédération internationale de football américain (IFAF), dimanche soir, à Mexico. Une médaille d’or au cou, ils ont pu soulever l’imposant trophée.

Trois joueurs de la région savourent l’or

Trois joueurs de la région ont pu soulever le gros trophée du Championnat du monde junior de la Fédération internationale de football américain (IFAF), dimanche soir, après avoir contribué à la victoire du Canada 13-7 aux dépens du Mexique. Les joueurs de ligne défensive Charles-Émile Bouchard, de Saint-Félicien, et William Desgagné, d’Arvida, ainsi que le secondeur Philippe Lavoie, de Sainte-Jeanne-d’Arc, ramènent la médaille d’or de ce tournoi international, qui s’est déroulé à Mexico, au cours des derniers jours.

Dans le cas de Charles-Émile Bouchard, il s’agit d’un deuxième titre de championnat en autant de participations. En juillet 2016, il avait pu vivre les mêmes grandes émotions au Championnat du monde qui avait été présenté en Chine.

Joint via Facebook, Charles-Émile Bouchard assure que les expériences vécues lors de ses deux participations à ces mondiaux juniors s’inscriront parmi les grands moments de sa carrière de football. « Après ces deux victoires consécutives en finale, j’en retiens qu’il y a beaucoup de talent au Canada et au Québec (pour rivaliser) au niveau mondial, et on l’a prouvé dans les dernières années avec nos victoires », écrit-il.

Concernant leurs adversaires de la grande finale, le Jeannois souligne que les Mexicains n’étaient surtout pas à prendre à la légère. « Ils avaient monté une équipe très talentueuse, étant dans le top-3 mondial. Ils ont d’ailleurs démontré ce dont ils étaient capables, notamment en battant les États-Unis, en demi-finale, pour accéder à la finale contre nous ! De plus, étant l’équipe hôte du tournoi, ils avaient une certaine pression de réussir. Ils avaient aussi l’avantage d’avoir commencé à pratiquer ensemble plusieurs semaines avant nous ! »

Concernant leur utilisation, Charles-Émile explique que deux d’entre eux étaient sur l’alignement partant de la défensive, « mais chacun d’entre nous a vu beaucoup de terrain, étant donné le talent de l’équipe et aussi l’altitude de la ville de Mexico. C’était très dur sur le corps. Donc, nous avions beaucoup de rotation sur l’alignement », explique celui qui a eu le privilège d’avoir été choisi pour agir comme l’un des quatre capitaines de l’équipe canadienne pour ce tournoi.

Pour Philippe Lavoie, le capitaine de la formation des Gaillards du Cégep de Jonquière, il aura certainement du plaisir à partager l’expérience acquise durant ce tournoi international. L’organisation des Gaillards a d’ailleurs salué son succès sur Facebook.

Quant à Charles-Émile Bouchard, il a indiqué qu’il évoluera pour une dernière saison avec le Campus Notre-Dame-de-Foy (CNDF) au football collégial, en division 1, avant de poursuivre sa carrière au niveau universitaire cet hiver. Il n’a pas encore arrêté son choix sur une université.

Le joueur de ligne défensive Charles-Lee Alarie-Tardif, de Chicoutimi, avait été sélectionné pour ce championnat, mais il n’a pu y participer en raison d’une blessure à la hanche.