Les Sags ont signé une troisième victoire de suite. Toutes les rencontres ont nécessité du temps supplémentaire.

Trois de suite pour les Sags

Les Saguenéens ont complètement dominé, mais ont eu besoin du temps supplémentaire pour venir à bout des Olympiques de Gatineau par la marque de 2 à 1. Louis Crevier a joué les héros en inscrivant un troisième filet en quatre rencontres.

Chicoutimi a presque triplé Gatineau au chapitre des tirs au but avec 38 contre 13. Cette victoire porte à trois la série de gains consécutifs pour les Sags. Toutes les rencontres des bleus depuis le début de la saison ont nécessité la prolongation.

Les Saguenéens ont offert une bien meilleure prestation que lors de leur dernière sortie, ce qui a fait plaisir à leur entraineur-chef. « C’était un match totalement différent du match de vendredi. On a travaillé d’un bout à l’autre. Au fur et à mesure que le match progressait, on s’améliorait. Nul été de l’état de la glace, on aurait facilement marqué quatre ou cinq buts. Je pense que c’est positif », s’est exprimé Yanick Jean dans son point de presse d’après-match.

Il a entre autres souligné la hausse d’intensité de son équipe. « On n’était pas content de notre effort vendredi. Notre implication physique, notre travail, ce soir c’était beaucoup mieux. On a bougé nos pieds, on a été meilleur en échec avant, on a créé des revirements en zone offensive pour avoir du temps de possession », a expliqué Jean.

Bien que la troupe de Yanick Jean a contrôlé le disque une bonne partie de la soirée, ce sont les Olympiques qui se sont inscrits à la marque les premiers. Le Belge Metis Roelens a déjoué Alexis Shank en fin de première période avec un tir faible du côté rapproché que le gardien des Sags aimerait certainement revoir. Shank a repoussé les sept autres tirs de Gatineau du premier vingt qui s’est terminé 1 à 0. Les bleus ont tiré 10 fois sur le gardien Creed Jones.

En début de deuxième, les hommes de Yanick Jean n’ont pas su profité d’un long avantage numérique à 5 contre 3 ne tirant qu’à seule reprise sur Jones en un peu mois d’une minute et trente secondes avec deux hommes en plus. Le reste de la période a été l’histoire du gardien des Olympiques. Jones a défendu sa cage de brillante façon en effectuant 12 arrêts. De son côté, Shank a dû attendre plus de 14 minutes avant de recevoir un premier lancer. Il en a finalement bloqué trois dans la période.

En retard par un but pour débuter la troisième période, les visiteurs ont continué de mettre de la pression. Leurs attaques à répétitions ont finalement percé la muraille de Jones. Pendant un avantage numérique, Samuel Houde a accepté une passe de Félix-Antoine Marcotty à la ligne bleue avant de s’avancer dans l’enclave et déjouer le gardien à sa gauche. Hendrix Lapierre a lui aussi amassé un point sur le deuxième de la saison du 88.

Les Sags ont poursuivi leur domination tout au long de la période, mais Jones a continué de réaliser de gros arrêts pour garder son équipe dans la rencontre. Après 60 minutes de jeu, il avait repoussé 33 des 34 tirs des Saguenéens.

En prolongation, le défenseur de 18 ans Louis Crevier est venu jouer les héros en déjouant Creed sur le 38e tir des Saguenéens. C’est Crevier lui-même qui a initié l’attaque chicoutimienne. Il a intercepté une passe dans son territoire avant de remettre à Rafaël Harvey-Pinard. Les deux joueurs se sont présentés à deux contre un et le capitaine a servi une savante passe soulevée vers Crevier qui a battu le gardien par-dessus la mitaine, lui qui était étendu de tout son long pour bloquer le tir.

Yanick Jean n’avait que de bons mots pour son défenseur qui compte trois buts en quatre matchs. « Louis joue comme un général depuis le début de la saison. Il joue avec énormément de confiance depuis qu’il est de retour de son camp d’entrainement avec Tampa Bay. Les buts qu’il a marqués, ce n’est pas la chance, c’est parce qu’il est dominant et impliqué dans le jeu. »

L’entraineur est satisfait du voyage de quatre matchs des siens pour entreprendre la saison. Les Saguenéens ont remporté trois victoires et subi une défaite en prolongation. « On amasse sept points sur huit avant de revenir à la maison. Il faut être satisfait. Outre le match de vendredi à Blainville, je pense qu’on a trois grosses performances. On va travailler pour continuer dans cette veine là devant nos partisans. »

Les Sags (3-0-1) retrouveront la grande patinoire du Centre George-Véniza vendredi soir pour le premier match local de l’équipe cette saison. Pour l’occasion, les Mooseheads d’Halifax (1-3-0) seront de passage à Chicoutimi.