Plusieurs athlètes de la région tenteront de se distinguer, en fin de semaine, que ce soit sur le circuit de la Coupe du monde en Allemagne ou sur celui de la Coupe Canada. Ci-haut, Léandre Bouchard (KMC EKOI SR-SUNTOUR), l’entraîneur-chef du club Cyclone d’Alma, Jude Dufour, et ses protégés, Anne-Julie Tremblay, Catherine Fleury, Laurence Lévesque et William Maltais-Pilote.

Trois Bleuets face à l’élite mondiale

Trois athlètes du Saguenay-Lac-Saint-Jean se mesureront à l’élite mondiale, en fin de semaine, dans le cadre de la 2e tranche du circuit de la Coupe du monde de vélo de montagne (cross-country), à Albstradt, en Allemagne.

L’Almatois Léandre Bouchard sera avec son équipe professionnelle, KMC EKOI SR-SUNTOUR, dans la classe Élite masculin, tandis que deux représentantes du club Cyclone d’Alma, Catherine Fleury (Élite féminin) et Anne-Julie Tremblay (U23), s’aligneront avec l’équipe canadienne. Les trois seront en action dimanche, dans leur catégorie respective. 

« Ce sera un gros test ! », lance d’entrée de jeu l’entraîneur du club Cyclone Jude Dufour au sujet de ses deux protégées. Fleruy et Tremblay se sont concentrées sur leurs études et elles ont d’ailleurs fait l’impasse sur la première Coupe du monde en Afrique. 

Mais depuis deux mois, elles ont repris l’entraînement à fond et ce sera l’occasion de voir où elles se situent.

Anne-Julie Tremblay

Pour Anne-Julie, qui entame sa dernière année chez les U23, un top-20 serait très satisfaisant, estime son entraîneur. 

« Elle a eu un brevet d’athlète (carding) et elle fait partie du top-2 des U23 au Canada, alors il y a de la pression. Dans son cas, on va essayer de réitérer les résultats obtenus l’an dernier, alors qu’elle avait pris le 25e rang chez les U23 à sa première Coupe du monde en sol européen, à Nové Mesto en République tchèque, pour ensuite surprendre avec une 16e place en Allemagne. Sa préparation est bonne depuis deux mois et elle a fait des gains en condition physique. On aimerait qu’elle soit la leader canadienne du développement lorsqu’elle fera son entrée chez les Élites l’an prochain. Pour l’instant, elle a ses classes à faire en Coupe du monde et c’est en Europe que ça se passe », résume Jude Dufour.

Catherine Fleury

Quant à Catherine Fleury, après avoir connu une saison difficile à sa première année en catégorie Élite l’an dernier, les attentes sont élevées pour la présente saison.

« Ça va nous prendre de petits bonheurs pour nous propulser pour la suite, convient Jude Dufour. L’an dernier, à la fin de la saison, elle était un peu découragée. Ses résultats n’ont pas été à la hauteur de ses espoirs et de son potentiel. Mais à sa deuxième année Élite, avec tout le temps qu’elle y a consacré à travers ses études, je pense qu’elle serait due pour voir ses efforts récompensés. »

À son avis, un top-30 ou 35 serait « vraiment satisfaisant » pour commencer. 

« Mais surtout, on souhaite qu’elle se rapproche de nos leaders canadiennes Emily Batty, Catharine Pendrel et Haley Smith, parce qu’on vise les Jeux olympiques et qu’il faut qu’elle émerge. Pour elle, ce sera un bon test et j’espère que ça va bien se passer », soutient le grand manitou des Cyclones.

Léandre Bouchard

Jude Dufour est optimiste quant aux chances de Léandre Bouchard de réussir un top-15 ou un top-20. 

« Léandre est en excellente condition physique. On a fait des entraînements avec des capteurs de puissance et il a fait des chiffres qu’il n’a jamais fait auparavant en terme de puissance pour différents types d’efforts. Je persiste à croire que tôt ou tard, il va nous sortir un résultat dans le top-10, mais en fin de semaine, on vise un top-15 ou 20. À 25 ans, il est capable de le faire et il a l’expérience. Les tests nous démontrent que le moteur est prêt, mais est-il affûté pour sortir une grosse course ? C’est ce qu’on va voir », énonce Jude Dufour, en rappelant que l’an dernier, en Allemagne, Léandre avait réussi son meilleur résultat en Coupe du monde avec une 16e position.

Le trio de Bleuets se rendra ensuite à Nove Mesto, en République tchèque, le week-end suivant pour la 3e étape du circuit mondial. 

Coupe Canada: huit athlètes à surveiller

Pendant que l’élite canadienne tentera de se hisser parmi les meilleurs en Coupe du monde, plusieurs autres vététistes de la région feront leurs classes sur le circuit de la Coupe Canada qui se déroulera à Baie-Saint-Paul en fin de semaine. Huit athlètes de la région seront à surveiller.

Le Félicinois Victor Verreault effectuera un retour en compétition, lui qui avait combattu un cancer l’an dernier. L’inspirant jeune homme du club Vélo2Max fait son entrée chez les U23. Il s’entraîne au centre régional d’Alma et son entraîneur, Alexandre Gagné, a préféré qu’il amorce la compétition au national. 

« Il aurait pu s’essayer sur une Coupe du monde, mais comme c’est un retour, son entraîneur a préféré qu’il refasse ses classes sur une Coupe Canada. Et comme les meilleurs Canadiens seront absents parce qu’ils seront en Coupe du monde, ce sera une belle occasion de prendre de la confiance », explique l’entraîneur régional Jude Dufour.

Pour William Maltais-Pilote (Cyclone), ce sera aussi une bonne occasion de consolider sa confiance, lui qui en sera à sa 2e saison chez les juniors. 

« En fin de semaine, ce sera une course relevée, parce que c’est une étape du circuit junior World Series. Il y aura des juniors des États-Unis et d’autres pays », souligne Jude Dufour.

En senior Élite, Jason Côté pourrait surprendre. « Il provient du vélo de route et fait du vélo de montagne depuis deux ans. Sa progression est fulgurante. C’est un peu comme une trouvaille », mentionne Jude Dufour, en pointant aussi Marc-Antoine Tremblay (cadet 2e année) et Jacob Labrecque (cadet 1re année) comme athlètes à surveiller.

Chez les filles, il faudra avoir à l’œil Laurence Lévesque qui fait son entrée chez les juniors. L’an passé, elle avait conclu troisième aux Championnats canadiens chez les cadettes. Sabrina Lindsay fait aussi son entrée chez les juniors.

Enfin, pour Noémie Tremblay, ce sera davantage une course destinée à prendre de l’expérience, elle qui fait ses débuts chez les U12.