Patrick Lamarre et Sébastien Le Meaux, deux Français, ont décidé d’effectuer la traversée sur un fatbike de style tandem.

Traversée du lac Saint-Jean à vélo: et pourquoi pas en tandem ?

Parmi tous les participants à la Traversée du lac Saint-Jean à vélo, deux ont particulièrement retenu l’attention, samedi.

Il s’agit de Patrick Lamarre et Sébastien Le Meaux, deux Français qui ont décidé d’effectuer la traversée sur un fatbike de style tandem. Patrick en était déjà à sa quatrième participation à l’événement, mais c’était une première fois en tandem, tandis que Sébastien vivait sa toute première expérience sur le lac glacé.

Plus difficile en duo

Même s’ils se disent satisfaits d’avoir réussi le défi avec un chrono de 2 h 59 min 17 s, ils avouent que ce genre d’épreuve est plus difficile en duo qu’en solo.

« C’était compliqué, car un fatbike tandem, ça reste plus lourd avec deux gars dessus, donc en terme de flottaison, c’est beaucoup moins efficace et on a tendance à se planter, s’enfoncer. On est tombé beaucoup. Quand on tombe, on perd du temps, car repartir à deux, c’est encore plus compliqué », explique Patrick Lamarre.

Par ailleurs, les deux n’ont pas encore beaucoup d’expérience sur leur vélo, mis à part une course d’endurance de 150 kilomètres à laquelle ils ont pris part le mois passé en Norvège.

Vision limitée

Qui dit vélo tandem dit un pilote devant et un autre cycliste assis derrière. Alors, qui conduit ? Comme Sébastien est aux prises avec la maladie de Stargardt, qui limite sa vision, c’est à Patrick que revient la responsabilité de tenir bon le guidon.

« C’est tout simple, car je n’ai pas le droit de conduire ! J’ai un problème de vue, car je n’ai pas de vision centrale, je n’ai qu’une vision périphérique. Si j’avais conduit, on serait tombé encore plus et on ne serait peut-être même pas encore arrivé », note avec une pointe d’humour Sébastien Le Meaux, qui est aussi un ancien judoka des Jeux paralympiques de Sydney et d’Athènes.

Comme leurs expéditions sont coûteuses, les deux athlètes espèrent trouver du financement supplémentaire afin de continuer de voyager et pouvoir participer à d’autres compétitions de fatbike autour du monde.

Patrick Lamarre et Sébastien Le Meaux, deux Français, ont décidé d’effectuer la traversée sur un fatbike de style tandem.