Les Sags 4 pee-wee BB ont infligé un premier revers aux Basques de Sept-Îles pour passer en quarts de finale au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

Tournoi pee-wee de Québec: les Sags 4 en quarts de finale

Les Sags 4 font leur petit bonhomme de chemin au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec. La formation de classe BB a accédé aux quarts de finale, jeudi, au Centre Vidéotron, en infligeant un premier revers cette saison aux Basques de Sept-Îles, au compte de 2-1.

Les deux formations font partie du circuit régional, mais n’avaient pas encore croisé le fer. « C’est la grosse équipe. Ils n’ont aucune défaite et avaient gagné tous leurs tournois. On savait que c’était le plus gros test, même s’il y en a d’autres qui s’en viennent », raconte l’entraîneur-chef Charles Tremblay. La veille, ils avaient vaincu une formation de la Lituanie 2-1 et la semaine dernière, Québec Centre Cartier, 5-1, à leur premier match.

Les Sags 4 pee-wee BB ont infligé un premier revers aux Basques de Sept-Îles pour passer en quart-de-finale au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

« Les jeunes y croient depuis le début. Mercredi, on est arrivés un peu trop confiants face à la Roumanie. Ils avaient déjà Sept-Îles en tête. On a réussi à passer au travers. Ils sont vraiment dans de bonnes dispositions et savent que jusqu’à la fin, on ne peut plus prendre personne à la légère. Ils sont prêts pour le reste. Ils viennent de jouer l’un de leurs meilleurs matchs de l’année, ça, c’est clair », d’indiquer Charles Tremblay, dont les troupiers ont maintenant rendez-vous avec la Roumanie, vendredi soir, une formation qu’il a eu l’occasion d’épier au cours des dernières heures.

« On s’attend à un autre match difficile », convient l’entraîneur.

Les Sags 4 pee-wee BB ont infligé un premier revers aux Basques de Sept-Îles pour passer en quart-de-finale au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

« Les équipes européennes sont très robustes. Ce n’est pas le style auquel on est habitués. Ce sont de grands et gros joueurs. Il faut s’adapter, et on va le faire », d’annoncer Charles Tremblay.