L’an dernier, les membres de l’organisation du Tournoi provincial de hockey junior Mario Tremblay d’Alma, Raymond Boulianne, Jean-Benoit Pelletier (président) et Marcel Maltais, avaient célébré la 25e édition en accueillant 50 équipes. Cette année, l’incertitude et les impacts de la pandémie à bien des niveaux ont forcé l’annulation de l’édition 2020. Une triste nouvelle pour les jeunes qui terminent cette année leur stage junior AA et qui ne pourront disputer leur tournoi devant leurs proches.
L’an dernier, les membres de l’organisation du Tournoi provincial de hockey junior Mario Tremblay d’Alma, Raymond Boulianne, Jean-Benoit Pelletier (président) et Marcel Maltais, avaient célébré la 25e édition en accueillant 50 équipes. Cette année, l’incertitude et les impacts de la pandémie à bien des niveaux ont forcé l’annulation de l’édition 2020. Une triste nouvelle pour les jeunes qui terminent cette année leur stage junior AA et qui ne pourront disputer leur tournoi devant leurs proches.

Tournoi de hockey junior Mario Tremblay: l’édition 2020 annulée

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Devant l’incertitude de pouvoir tenir le tournoi comme prévu du 3 au 6 décembre prochain, les dirigeants du Tournoi provincial Mario Tremblay ont décidé d’annuler la 26e édition du tournoi junior présenté à Alma et dans les municipalités environnantes.

Président de l’événement, Jean-Benoit Pelletier ne pouvait que déplorer le fait que lui et son organisation aient dû opter pour faire l’impasse sur ce rendez-vous provincial qui regroupe habituellement 50 équipes, dont 38 de l’extérieur de la région.

« Les incertitudes quant à l’autorisation de Hockey Québec tenir un tournoi, puisqu’il faut atteindre la phase 6 selon le plan de relance de Hockey Québec pour pouvoir tenir un tournoi, la date très rapprochée de la 26e édition, l’évolution des règles sanitaires, les risques financiers que la préparation du tournoi engendre ainsi que la situation économique de nos partenaires, commanditaires et fournisseurs » ont incité les dirigeants à prendre cette décision, jugeant qu’il était plus prudent de faire l’impasse pour être de retour en 2021.

D’ailleurs, à cette période-ci de l’année, l’organisation pouvait compter sur une quarantaine d’inscriptions, mais dans le contexte actuel, il n’y en avait aucune. « Il y a eu la municipalité de la Guadeloupe qui s’est informée si le tournoi avait lieu et si oui, de leur garder une place, mais elle n’a même pas d’équipe », mentionne M. Pelletier.

Quant à la recherche de commanditaires, encore là, plusieurs de leurs principaux partenaires ont été affectés par les effets de la pause forcée. « Ils ne sont pas encore ouverts ou sont à moitié ouverts. J’avais dit à la fédération que si je n’avais pas de commanditaires majeurs, ça ne fonctionnerait pas. »

Le président Pelletier estime en outre que son équipe ne pouvait se permettre d’attendre un éventuel passage à la phase 6 escompté pour la mi-octobre pour savoir si les tournois pourront reprendre. « Dans notre cas, normalement, il faut que l’horaire du tournoi sorte un mois avant, soit au plus tard le 1er novembre. Il n’y a pas une équipe qui peut organiser un tournoi (provincial) en 15 jours à partir du 15 octobre », fait valoir M. Pelletier.

Il y avait des incertitudes également en ce qui concerne une possible deuxième vague de la pandémie. Si elle se produit en décembre et que le tournoi doit être annulé, qui paiera la facture des coûts ont été engendrés, s’interroge-t-il. « C’est sûr que ça va avoir un impact sur les retombées économiques que le tournoi ne générera pas, mais comme on n’avait pas encore l’autorisation, il fallait que quelqu’un décide. Nous ne pouvions pas attendre. Nous sommes les premiers à annuler (notre tournoi provincial), mais d’après moi, nous ne serons pas les derniers », estime le président Pelletier.

Cela dit, M. Pelletier a bon espoir de pouvoir repartir la machine de plus belle l’an prochain, même si on dit toujours que sauter une année pour un événement peut compromettre son retour. « J’ai déjà dit aux municipalités les dates de l’édition en 2021, soit du 2 au 5 décembre. Je fonctionne beaucoup en collaboration avec Tourisme Alma et Tourisme Lac-Saint-Jean et on va refaire des campagnes (promotionnelles) l’an prochain. »