Isabelle Tremblay, Julie Gagnon, Frédéric Laroche, Claude Gaudreault, Dominique Dubuc et Maude LeBlanc forment le comité organisateur du Tour du silence au Saguenay.

Tour du silence: se mobiliser pour sensibiliser

Après une pause d’un an, la version saguenéenne du Tour du silence effectue un retour cette année. Le mercredi 15 mai, tous les cyclistes sont invités à venir rouler pour honorer la mémoire de ceux et celles qui ont perdu la vie à vélo sur les routes et pour encourager une meilleure cohabitation entre les utilisateurs.

Le comité organisateur régional a expliqué les détails de l’événement, mercredi. Coordonnateur technique du tour et président du Club cycliste Synergie, Claude Gaudreault a dévoilé le parcours de 13 kilomètres, dont le départ est prévu vers 18 h, mercredi prochain, sur le stationnement de l’UQAC. Dans le sens antihoraire, les cyclistes emprunteront notamment les rues Bégin, Ballantyne, Victor-Guimond et Malraux, avant de revenir par le boulevard Barrette et les rues des Roitelets, Murdock et Chabanel.

« C’est un parcours relativement facile et on invite tous les cyclistes et membres de leur famille à participer à l’événement », a détaillé M. Gaudreault, qui aimerait compter sur la présence d’une centaine de cyclistes.

« Le but premier est de se souvenir de ceux qui ont eu un accident sur la route en vélo, et en même temps, on sait qu’il reste encore du travail à faire, autant de la part des cyclistes que des automobilistes, pour assurer un partage plus efficace de la route. On pense que la sensibilisation est très importante auprès de la population », a poursuivi Claude Gaudreault.

Plusieurs partenaires ont participé à l’organisation du Tour du silence dans les rues de Chicoutimi. La sécurité du peloton sera notamment assurée par le service de police municipale et des membres du Club cycliste Synergie encadreront le groupe. La Fédération québécoise des sports cyclistes chapeaute l’événement à travers la province et la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) est également partenaire.

Le directeur de Solutions Technologiques Aluminium, du Centre de recherche et de développement Arvida chez Rio Tinto, Frédéric Laroche, a été nommé porte-parole de la mouture saguenéenne du Tour du silence. Cycliste régulier, il a décidé de s’impliquer pour partager un message de sensibilisation.

« Le Tour du silence est une occasion de prendre conscience des bonnes pratiques à adopter à vélo, autant pour les automobilistes que pour les cyclistes, a soutenu M. Laroche. Par exemple, on voit souvent des cyclistes traverser aux feux rouges sans regarder et ça surprend les automobilistes. Les intersections sont des zones dangereuses et les cyclistes doivent changer leurs comportements pour réduire le nombre d’accidents. »

Le Tour du silence se tient partout au Québec depuis 10 ans. Cette année, il se tient dans 24 municipalités. Maxim Martin et sa fille Livia agissent à titre de co-porte-paroles provinciaux pour une deuxième année. Rappelons que Clément Ouimet, décédé sur la voie Camillien-Houde alors qu’il s’entraînait à vélo, en octobre 2017, était l’ami de cœur de Livia Martin.

+

AUSSI À DOLBEAU-MISTASSINI

Le Lac-Saint-Jean aura également son Tour du Silence. Pour une quatrième année consécutive, la ville de Dolbeau-Mistassini et le Club cycliste des Deux Rives ont travaillé conjointement pour organiser une nouvelle édition.

Coordonnateur sportif au Service des loisirs de Dolbeau-Mistassini et membre actif au sein du club cycliste, Paul Morel espère attirer entre 40 et 50 personnes. Le départ est donné au Parc de la pointe des Pères et le peloton va emprunter un parcours de huit kilomètres, en passant par la piste cyclable et une partie de la route 169, en direction de Mistassini. Les participants sont invités à s’inscrire sur place vers 18h pour le départ à 18h30.

Stéphane Leroyer, copropriétaire des boutiques Sports Experts de Dolbeau-Mistassini et de Roberval, est l’invité d’honneur de la nouvelle édition.