Tony Romo a perdu son poste de quart partant aux mains de la recrue Dak Prescott la saison dernière.

Tony Romo opte pour la retraite

Tony Romo prend sa retraite afin de remplacer un autre quart-arrière, Phil Simms, à titre d'analyste principal pour le réseau CBS.
Le réseau a annoncé mardi qu'il sera jumelé à Jim Nantz pour les retransmissions des jeudis et dimanches à compter de la prochaine campagne.
Celui qui a amorcé les matchs des Cowboys de Dallas au cours des 10 dernières campagnes a reçu des offres de plusieurs chaînes. Il a aussi songé à poursuivre sa carrière de footballeur, même s'il avait perdu son poste de partant aux mains de la recrue Dak Prescott la saison dernière.
Le départ du meilleur passeur de tous les temps des Cowboys était devenu l'issue la plus probable depuis novembre, lorsqu'il est revenu au jeu après avoir raté les 10 premières semaines en raison d'une blessure au dos. Les Cowboys étaient alors au milieu d'une séquence de 11 victoires, un record de la concession.
Les Cowboys l'avaient libéré plus tôt, mardi, après avoir retardé cette décision afin de tenter de générer de l'intérêt en vue d'une transaction.
Cette décision a donné à Romo plus de temps pour envisager la retraite, et cette possibilité a augmenté lorsqu'il a pris part à un tournoi de golf la semaine dernière.
Marié et père de deux jeunes garçons (et son épouse Candice attend la venue de leur troisième enfant), Romo a choisi une voie empruntée par deux autres anciens quarts des Cowboys - Don Meredith, avec «Monday Night Football', ainsi que Troy Aikman, avec Fox. Le membre du Panthéon et gagnant de trois Super Bowls est leur analyste principal depuis 2002.
«Ce n'était pas une décision simple à prendre, a dit Romo. C'est devenu plus facile quand j'ai commencé à vraiment être emballé à l'idée de travailler pour CBS. Ça me stimule de me joindre à cette équipe et de m'attaquer à ce métier.»
Romo, qui aura 37 ans ce mois-ci, avait abandonné le golf, son passe-temps préféré, après une série de blessures au dos, dont deux chirurgies en moins d'un an. Lui dont le contrat est valide jusqu'en 2019 touchait un salaire de base de 14 millions $ US et il comptait pour 24,7 millions $ en regard du plafond salarial des Cowboys cette saison.
Meneur de l'organisation avec des gains par la passe de 34 183 verges et 248 touchés, Romo n'a jamais imité ses succès de la saison régulière tard en éliminatoires, comme l'ont fait avant lui Aikman et Roger Staubach, lui aussi un membre du Temple de la renommée qui a gagné plus d'un Super Bowl (deux).
Sean McManus, qui dirige CBS Sports, mentionne que le réseau veut garder les services de Simms, leur analyste principal depuis 19 saisons. On travaille à lui trouver un autre rôle.
McManus a vu le potentiel de Romo à l'analyse une première fois il y a deux ans, quand ce dernier lui a résumé quoi surveiller avant le Super Bowl opposant les Patriots aux Seahawks.
«Va t-il être meilleur pendant la sixième semaine que pendant la première? Oui. Va t-il être meilleur à sa deuxième année en poste? Oui, a dit McManus. Mais si nous n'avions pas confiance en Tony, nous ne prendrions pas le risque. Il peut devenir un analyste exceptionnel.»