Le Laterrois Tommy Dallaire revient satisfait de sa saison au sein du circuit professionnel national de motocross. Il vient de recevoir son invitation pour prendre part au Supercross Montréal qui aura lieu le 15 septembre au Stade olympique.

Tommy Dallaire a rendez-vous au Stade olympique

Un autre pilote du Saguenay-Lac-Saint-Jean vient d’obtenir son billet pour le Supercross Montréal le 15 septembre, au Stade olympique. Le Laterrois Tommy Dallaire, 20 ans, a en effet reçu la bonne nouvelle mercredi et il sera de l’événement qui réunira des pilotes professionnels américain et européen de niveau international.

Pour le jeune homme, cette participation au prestigieux rendez-vous vient couronner une saison complète au sein du circuit professionnel canadien de la Triple Couronne Rockstar MX Tour. Durant tout l’été, il a parcouru le pays d’un océan à l’autre.

« L’an passé, j’avais fait les compétitions dans l’Ouest avec un ami, mais cette année, je suis parti seul avec ma “van” et ma remorque pour faire les compétitions dans l’Ouest canadien. Ça m’a pris comme 40 heures de route pour aller faire les quatre courses dans l’Ouest. Je suis content parce que je n’ai pas eu de blessure et j’ai fait le trajet sans problème. J’ai fait le Championnat professionnel Rock Star Energy. Je suis satisfait de ma saison, mais j’aurais aimé améliorer mes départs. Sinon, je suis super content de ma conduite et de ma façon de rouler », a résumé le jeune pilote présent au circuit ProX de Saint-Jean-Vianney.

Le Laterrois est d’autant plus satisfait de son parcours qu’il a fait une transition en terme de moto, passant de la catégorie 250 à 450. « J’ai fait toutes les courses et je terminais entre les 18e et 20e positions. » Au final, le Laterrois a conclu au 28e rang du circuit national. En fin de semaine, il était de retour au Saguenay pour la dernière étape du circuit régional. C’est aussi l’occasion de revoir des amis.

« En fin de saison, je fais des compétitions régionales. C’est vraiment ici que j’ai fait mes débuts. C’est l’fun, car ça rappelle des souvenirs en étant avec mon père (Christian) et mes amis. C’est vraiment différent du national où il y a beaucoup de monde à chaque course. Par exemple, sur une ligne de départ, il peut y avoir 40 coureurs et je finis top-20. C’est vraiment difficile, car c’est le plus gros calibre au Canada », mentionne celui qui fait du motocross depuis l’âge de quatre ans et de la compétition depuis l’âge de dix ans.

Outre le rendez-vous du Stade olympique, Tommy Dallaire prendra part aux courses présentées au Centre Vidéotron et à Toronto.