Après avoir dominé le tennis collégial sous les couleurs des Gaillards du Cégep de Jonquière, le Saguenéen Xavier Courchesne poursuivra sa carrière au sein de l’équipe du Rouge et Or de l’Université Laval dès l’automne.
Après avoir dominé le tennis collégial sous les couleurs des Gaillards du Cégep de Jonquière, le Saguenéen Xavier Courchesne poursuivra sa carrière au sein de l’équipe du Rouge et Or de l’Université Laval dès l’automne.

Tennis: Xavier Courchesne recruté par le Rouge et Or de Laval

Après avoir dominé le circuit de tennis collégial sous les couleurs des Gaillards du Cégep de Jonquière, le Chicoutimien Xavier Courchesne poursuivra sa carrière sur le circuit universitaire à Québec, avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

À 6’3’’, le longiligne athlète de 19 ans ne sera pas en terrain inconnu puisqu’il retrouvera le Jonquiérois Félix Roy-Arseneault, qu’il a côtoyé au Club de tennis intérieur Saguenay, et plusieurs joueurs avec qui il a croisé la raquette par le passé. «Je joue au niveau provincial depuis que j’ai 12 ans et il y a beaucoup de gars que ce sont les mêmes (contre qui on joue) depuis qu’on est tout petits», explique-t-il.

Xavier retrouvera d’ailleurs Elliot Bisson, le seul qui avait réussi à le battre il y a deux ans sur le circuit collégial. «Nous avions disputé deux matchs l’un contre l’autre et il m’avait battu une fois. C’est ma seule défaite collégiale», souligne celui qui a été couronné double champion collégial par équipe et nommé deux fois joueur par excellence des séries .

L’entraîneur-chef de l’équipe de tennis Rouge et Or, Jacques Bordeleau, est lui même issu du Saguenay et plusieurs de ses proches y vivent toujours. «Xavier est une solide acquisition pour le Rouge et Or. Dominant sur le circuit collégial, il n’a jamais cessé de se développer lors des dernières années», de déclarer l’entraîneur-chef dans le communiqué.

Il ajoute que «Xavier Courchesne s’amène à l’Université Laval dans le but de poursuivre sa fulgurante progression. Courchesne affiche d’ailleurs une feuille de route impressionnante depuis son jeune âge : finaliste national chez les U12, champion québécois en double chez les U14 et finaliste d’une étape du circuit québécois chez les U18.»

Progression et développement

Pour le jeune homme, le choix n’a pas été très long à faire. «Ils m’avaient vu jouer et ils m’avaient approché. Il y avait déjà le programme dans lequel je voulais étudier et je connaissais des joueurs et des entraîneurs. Alors, je n’ai pas trop hésité», résume celui qui entreprendra des études en administration des affaires.

Le Saguenéen espère être en mesure de se tailler un poste parmi les six joueurs en double et les six en simple. L’entraîneur désigne les joueurs de 1 à 6 et Xavier Courchesne serait satisfait s’il se retrouvait en position 4 ou 5 pour sa première année et d’être dans le 2e ou 3e tandem du double, car il y a des vétérans au sein de l’équipe. «Je m’attends de joueurs à pas mal toutes les rencontres et qu’il me fasse confiance contre les Carabins de l’Université de Montréal par exemple, qui est la grosse équipe dans le circuit.»

La saison du tennis universitaire ne commence qu’en janvier et l’automne est consacré à l’entraînement. «On joue de petits matchs et les entraîneurs nous évaluent pour voir notre niveau de jeu, etc.», mentionne celui qui compte profiter des installations sportives du club Avantage Multisports pour améliorer sa condition physique. C’est cette facette de son jeu qui est la moins bonne, estime-t-il.

«Au club Avantage, ils ont un gym et ils sont vraiment bien équipés. Je vais avoir un programme (d’entraînement) et un kinésiologue probablement juste pour ça. C’est sûr que ça va aider», a-t-il conclu.