Adrian Walker (3-2), qui a été acquis des Mariners de Seattle deux jours plus tôt, a alloué quatre coups sûrs et trois buts sur balles tout en passant quatre adversaires dans la mitaine.
Adrian Walker (3-2), qui a été acquis des Mariners de Seattle deux jours plus tôt, a alloué quatre coups sûrs et trois buts sur balles tout en passant quatre adversaires dans la mitaine.

Taijuan Walker fait une bonne première impression pour les Blue Jays

Associated Press
BUFFALO, N.Y. — Taijuan Walker n’a donné aucun point en six manches à ses débuts avec les Blue Jays de Toronto, qui ont blanchi les Orioles de Baltimore 5-0, samedi soir.

Walker (3-2), qui a été acquis des Mariners de Seattle deux jours plus tôt, a alloué quatre coups sûrs et trois buts sur balles tout en passant quatre adversaires dans la mitaine.

Walker a lancé pour une première fois depuis qu’il a appris que son père et les membres de sa famille, qui résident à Lake Charles en Louisiane, ont perdu leur propriété et leurs effets personnels en raison de l’ouragan Laura.

«Les dernières journées ont assurément été très émotives, a dit Walker. J’espère avoir été capable de leur fournir un peu de joie. Ce sont des temps difficiles pour tout le monde, spécialement en Louisiane.»

Le gérant des Blue Jays, Charlie Montoyo, a été épaté par le nouveau membre de sa rotation de partants.

«Il veut montrer ce qu’il est capable de faire, a indiqué Montoyo. Quand quelqu’un connaît des ennuis et qu’il vit des problèmes, ça fait du bien de jouer et de les oublier pour un certain temps.»

En plus des circonstances personnelles, Walker a aussi eu la pression additionnelle de bien paraître au monticule pour sa nouvelle équipe.

«Ça reste du baseball, a déclaré Walker. J’ai tenté de garder le même plan de match et la même mentalité que j’avais pendant toute l’année. Nous avons vraiment un bon groupe de joueurs. J’ai dû apprendre leur nom alors c’était comme le premier jour d’école.»

Les releveurs Ryan Borucki, A.J. Cole et Wilmer Font ont travaillé pendant une manche chacun pour permettre aux Blue Jays d’enregistrer un premier blanchissage depuis le 11 septembre, contre les Red Sox de Boston. La formation torontoise a porté sa fiche à 5-0 cette saison face aux Orioles.

Vladimir Guerrero fils a produit deux points grâce à un simple en première manche. Cavan Biggio a également réussi un simple de deux points pour porter la marque à 5-0 en quatrième. Les Blue Jays ont gagné un troisième match consécutif.

Guerrero a obtenu un coup sûr dans un 11e match de suite. Teoscar Hernández a quant à lui réussi un coup sûr dans une 10e partie consécutive. Les deux séquences constituent un sommet en carrière.

Biggio s’est rendu sur les sentiers pour un 21e match consécutif, égalant Justin Turner pour la plus longue série du genre dans les Majeures cette saison.

Anthony Santander et José Iglesias ont tous les deux placé deux balles en lieu sûr pour les Orioles, qui ont encaissé un quatrième revers de suite.

«Aujourd’hui, c’était la première fois que notre équipe avait l’air fatiguée, a fait valoir le gérant des Orioles, Brandon Hyde. Je crois que nous sommes fatigués physiquement et mentalement. Pour la première fois, nos bâtons avaient l’air lents. Nous avons montré de la frustration en attaque.»

Alex Cobb (1-3) a accordé huit coups sûrs et deux buts sur balles en plus de quatre manches de travail pour la troupe de Baltimore.

«Quand tu te retrouves dans une séquence de défaites, ça pèse encore plus sur toi, a laissé entendre Cobb. Ça ne ressemble pas au 30e match de la saison, quand nous avons l’habitude d’être frais et dispos. On dirait que nous sommes au match 230 en ce moment.»