Le Quotidien
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Sylvain St-Laurent
Les changements sont inévitables

Sylvain St-Laurent

Les changements sont inévitables

CHRONIQUE - ESPACE LNH / Il n’y aura pas de grands bouleversements! Le président des Maple Leafs de Toronto, Brendan Shanahan, est convaincu qu’il a construit une superbe équipe. La preuve se cache dans les 115 points amassés en saison régulière. On l’oublie vite, mais les Leafs viennent de conclure la meilleure saison régulière de leur histoire. Et ils existent depuis 105 ans!
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Sylvain St-Laurent
Capitaine Canada

Sylvain St-Laurent

Capitaine Canada

CHRONIQUE / Les bons capitaines pensent constamment aux autres. Les bons capitaines sont capables de s’oublier, souvent, pour mieux se préoccuper des gens de leur entourage.
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Sylvain St-Laurent
Au moins, les partisans sont de retour

Sylvain St-Laurent

Au moins, les partisans sont de retour

CHRONIQUE / Nous avons peut-être assisté au dernier match de la saison, au Centre Slush Puppie. Je dis ça, je ne dis rien. Je ne connais pas assez la Ligue de hockey junior majeur du Québec pour y aller de savantes prédictions. Je constate, tout simplement. La série se transporte à Shawinigan, les Cataractes auront la chance d’en finir. Ils ont du talent. Ça pourrait arriver...
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Sylvain St-Laurent
Inaccessible coupe

Sylvain St-Laurent

Inaccessible coupe

CHRONIQUE - ESPACE LNH / Gilbert Perreault a tenu à rendre hommage à son ancien rival Guy Lafleur, en début de semaine. Après avoir offert ses sympathies à la famille, au Centre Bell, il a tenu à se rendre dans la salle de presse pour partager ses souvenirs avec les journalistes.
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Sylvain St-Laurent
Sans jouer, Joseph marque des points

Sylvain St-Laurent

Sans jouer, Joseph marque des points

CHRONIQUE / La saison finit quand même bien. Même si les Sénateurs ont été corrigés par la meilleure équipe de l’Association Est, jeudi, dans leur dernier match à domicile. Des choses se passent, à l’extérieur de la patinoire. De bonnes choses. Qui nous donnent le goût de croire que le meilleur est à venir.
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Sylvain St-Laurent
Travis Hamonic, en français

Sylvain St-Laurent

Travis Hamonic, en français

CHRONIQUE / «Pour les gens qui l’ignorent, je suis Métis.» Travis Hamonic vit à Ottawa depuis cinq semaines, environ. Lundi, il a eu droit à sa toute première conférence de presse, dans la salle des médias du Centre Canadian Tire.
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Sylvain St-Laurent
Galbraith avait un petit quelque chose de spécial

Sylvain St-Laurent

Galbraith avait un petit quelque chose de spécial

CHRONIQUE / Deux anciens professionnels du hockey nous ont quittés, durant le congé pascal. Il y a d’abord eu Mike Bossy. Le marqueur naturel le plus doué de l’histoire de la LNH a fait l’objet de nombreux reportages, comme on s’y attendait. Les – très nombreux – personnages du monde du hockey qui lui vouaient un véritable culte d’admiration ont eu la chance de s’exprimer.
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Sylvain St-Laurent
Comme tout le monde Tim Stützle grandira

Sylvain St-Laurent

Comme tout le monde Tim Stützle grandira

CHRONIQUE / La première saison complète de Tim Stützle, dans la Ligue nationale de hockey, aura été une saison d’apprentissage. Quand il repartira en Allemagne, dans quelques semaines, il en saura plus long sur ses forces et sur ses faiblesses. Il saura exactement ce qu’il doit améliorer, s’il souhaite devenir un joueur d’élite.
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Sylvain St-Laurent
Bravo, les gars

Sylvain St-Laurent

Bravo, les gars

CHRONIQUE / Ève Gascon est une jeune femme intelligente. Elle, est, aussi, bien entourée. Elle a compris que son passage dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec ne la définira pas, en tant qu’athlète.
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Sylvain St-Laurent
L’année des marqueurs

Sylvain St-Laurent

L’année des marqueurs

CHRONIQUE - ESPACE LNH / À Toronto, on a célébré l’événement en grand. À Toronto, ville qui n’a pas remporté la coupe Stanley depuis 1967, on a tendance à célébrer toutes les réussites - les petites, les moyennes et les plus importantes - en grand.