Super Bowl: les entraîneurs de la région se prononcent

La 52e édition du Super Bowl se déroulera dimanche soir au Minnesota. Les Eagles de Philadelphie affronteront les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. L’entraîneur des Jeannois du Collège d’Alma, Jean-Philip Caron-Tremblay, et le pilote des Couguars du Cégep de Chicoutimi, Nicolas Menachi, favorisent les Patriots, tandis que celui des Gaillards, François Laberge, y va avec son cœur en favorisant les Eagles.

François Laberge, Gaillards du Cégep de Jonquière

L’entraîneur des Gaillards ne s’en cache pas : sa tête lui dicte de donner l’avantage aux Patriots menés par le quart Tom Brady, mais son cœur le force à mettre la formation de Philadelphie victorieuse.

« J’espère qu’on va avoir un match serré ! En début de match, les équipes vont s’étudier et je ne m’attends pas de voir un début de match explosif. C’est la grosse attaque des Patriots contre la grosse défensive des Eagles et l’attaque de Philadelphie qui manque de constance contre la défensive des Pariots inconstante. Ces éléments vont faire qu’on va avoir tout un match de football ! »

Blessé, le quart arrière numéro un des Eagles, Carson Wentz, est absent depuis le début des séries. Son remplaçant, Nick Foles, devra jouer un fort match, puisque les Eagles ne pourront gagner le championnat en misant uniquement sur leur jeu au sol, selon Laberge.

Laberge n’aime pas particulièrement les Patriots et je favorise les Eagles pour « y aller avec mon cœur et non avec ma tête. Si j’avais un gros montant d’argent à parier, c‘est difficile de miser contre Tom Brady dans un match comme ça, confie le principal intéressé. »

L’entraîneur-chef écoutera la rencontre en famille, puisque les Laberge sont tous passionnés de football.

« C’est ma belle -mère qui met le foot à la télé le dimanche, La première fois qu’elle a fait ça, quand j’ai commencé à sortir avec ma blonde, j’ai tout de suite su que ma copine était la femme de ma vie », de conclure Laberge en riant.

Prédiction : 28-24 Philadelphie

François Laberge a de la difficulté à ne pas laisser parler son coeur.

Jean-Philip Caron-Tremblay, Jeannois du Collège d'Alma

« On va avoir un bon match, mais les Patriots partent en avant, ça, c’est certain, soutient l’entraîneur-chef des Jeannois du Collège d’Alma. C’est assez difficile de parier contre Tom Brady, mais la défensive des Eagles est bonne et ils vont être en mesure de le mettre sous pression sans nécessairement amener un ‘blitz’. »

La clé de la victoire est d’imposer leur attaque au sol pour Philadelphie, selon Caron-Trembllay. Le comité de demi-offensifs mené par Jay Ajayi, LaGarette Blount et Corey Clement se devra d’être solide.

« Les Eagles devront prendre rapidement l’avance, sinon ça va être difficile, poursuit-il. C’est important pour eux de garder Tom Brady sur le banc. »

L’entraîneur-chef prévoit une autre fin de match digne d’Hollywood dans une rencontre qu’il prédit à caractère défensif.

Celui qui dirige les Jeannois écoutera le match à la Cage d’Alma, puisqu’il figure parmi les organisateurs de l’événement qui sera « un gros party », selon lui.

« On attend près de 350 personnes,indique-t-il. Les joueurs des Jeannois et des Lynx du Pavillon Wilbod-Dufour seront là. Ça va être le fun ! »

Prédiction : 24-21 Nouvelle-Angleterre

Difficile de parier contre Tom Brady selon Jean-Philip Caron-Tremblay.

Nick Menachi, Couguars du Cégep de Chicoutimi

De son côté, l’entraîneur-chef des Couguars du Cégep de Chicoutimi, Nicolas Menachi, s’attend lui aussi à un excellent duel.

« Les Eagles ont été surprenants, mais la bataille des quarts-arrière donne l’avantage aux Patriots », note-t-il, et ce, même si Nick Foles a bien fait en l’absence de Carson Wentz au poste de quart depuis la 13e semaine d’activités.

« Dans ces circonstances, on ne peut pas parler de chance pour les Eagles. C’est déjà un exploit pour eux d’être au Super Bowl et ils méritent d’être là. On parle d’une équipe qui a eu une fiche de 13-3, ce n’est pas un hasard s’ils sont là. »

L’expérience de Tom Brady, qui visera un sixième titre, fera une grande différence, prédit Nenachi. Ce dernier a une fois de plus été impressionné par la remontée des Patriots en fin de rencontre pour sortir vainqueur contre les Jaguars de Jacksonville en demi-finale.

« Même s’il y a deux bonnes défensives, je crois que ça va être très offensif », laisse-t-il savoir.

Nicolas Menachi ne sait pas s’il écoutera le duel avec ses amis ou en famille, dimanche soir.

Prédiction : 35-28 Nouvelle-Angleterre

Nick Menachi estime que la bataille des quarts-arrière avantage les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.