Tenu pour la première fois à Saguenay, le Défi de hockey scolaire cadet et juvénile de division 1 a été couronné de succès. Le RSEQ a même demandé à l’organisation hôte des Mustangs de l’Odyssée Dominique-Racine si elle était intéressée à accueillir à nouveau l’événement l’an prochain.

Succès du Défi de hockey scolaire à Saguenay: le tournoi pourrait revenir l’an prochain

Tenu pour la première fois à Saguenay en fin de semaine, le Défi de hockey scolaire cadet et juvénile de division 1 aura été couronné de succès. En fait, le tournoi s’est tellement bien déroulé que le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) a demandé à l’organisation locale si elle souhaitait accueillir à nouveau l’événement l’an prochain.

Responsable du programme Hockey des Mustangs de l’Odyssée Dominique-Racine, Marc Coudé trace un bilan positif de l’événement. « Le bilan officiel n’est pas fait, mais nous avons eu les commentaires des gens du RSEQ, qui se sont dits très satisfaits, et ils nous ont demandé si on voulait le ravoir. Ils ont l’air très satisfaits. Il ne s’est rien passé de négatif et le bilan financier devrait être positif », a-t-il indiqué en entrevue téléphonique.

Le porte-parole du comité organisateur local a indiqué que son équipe allait réfléchir à l’offre du RSEQ, mais qu’il faudra d’abord s’assurer de profiter des mêmes conditions favorables que l’édition qui vient de se terminer. La Ville avait accordé gratuitement les heures de glaces dans les quatre arénas et cette entente devra être renégociée si le comité veut recevoir à nouveau le tournoi. Une décision devrait être prise d’ici le mois de mai, lors de la confection du calendrier de la prochaine saison. Peut-être que d’autres écoles désireront accueillir l’événement ? Ça reste donc à voir.

Belles retombées

La tenue du tournoi a engendré des retombées économiques importantes, notamment pour l’hébergement et la restauration. Plusieurs parents ont suivi leurs enfants. « Il n’y avait plus de chambres disponibles dans les hôtels. Ç’a débordé jusqu’à Alma. Il y a une équipe qui était logée à Alma et comme il n’y avait plus de place à Chicoutimi, on a envoyé une équipe à La Baie. Une équipe avait aussi réservé au Lac-Pouce », relate Marc Coudé.

Tenu pour la première fois à Saguenay, le Défi de hockey scolaire cadet et juvénile de division 1 a été couronné de succès. Le RSEQ a même demandé à l’organisation hôte des Mustangs de l’Odyssée Dominique-Racine si elle était intéressée à accueillir à nouveau l’événement l’an prochain.

Côté restauration, il était devenu difficile de trouver des endroits pour réserver des places durant l’heure du souper le vendredi et durant la journée de samedi.

Quant à la compétition comme telle, tout s’est déroulé rondement. « Au niveau du hockey, dimanche matin, quand on a parlé avec le RSEQ, on avait eu seulement deux infractions majeures de suspension tandis qu’au Défi précédent, il y en avait eu une dizaine. Ç’a été très discipliné et nous avons eu de beaux matchs. L’arbitrage a été extraordinaire. On n’a presque pas eu de commentaires négatifs sur l’arbitrage. Au niveau scolaire, les entraîneurs font attention à ce que leurs joueurs soient disciplinés, car ils représentent leur école », fait valoir Marc Coudé.

Le porte-parole de l’organisation locale a également souligné le bon travail des bénévoles et des membres du comité qui ont assuré le bon déroulement du tournoi. Ils étaient près d’une quarantaine. « À La Baie, avec la gang à André Boudreault, ç’a été extraordinaire. À l’aréna de l’UQAC et à Marina-Larouche, on avait des parents bénévoles très impliqués et des parents avaient déjà travaillé dans des tournois. On a aussi eu beaucoup d’aide des préposés dans les arénas qui sont habitués à des événements comme ça. »

Sur le plan logistique et gestion du tournoi, M. Coudé a aussi souligné le travail de Gino Roberge, un habitué des compétitions d’envergure qui supervisait la compétition à l’aréna Marina-Larouche et de Guillaume Tremblay de la vie étudiante qui s’occupait de ceux à La Baie. « Ça me donnait plus de temps pour régler les choses. On était en communication constante. Et il y avait également Marie-Pier Chabot du RSEQ provincial qui répondait à nos questions. [Les gens du RSEQ) ]se sont beaucoup impliqués pour les communications. »

Les surplus obtenus seront versés à l’Odyssée Dominique-Racine et au programme hockey des Mustangs.