Soccer dôme: le ministère annoncera bientôt sa décision

Les fonctionnaires du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELS) ont fait leur choix en ce qui a trait aux dossiers retenus dans le cadre du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives. Il est toutefois impossible, en ce moment, de savoir si le projet de construction d’un stade multisport (soccer dôme), à Jonquière, recevra le financement demandé par Saguenay.

Invité à faire le point à ce sujet, le porte-parole du ministère, Bryan Saint-Louis, a signifié que le processus d’évaluation est clos et que Québec a statué. Les projets retenus seront dévoilés de façon officielle dans le respect du protocole, lors de conférences de presse. Ces annonces se feront sur fond d’élections, puisque les Québécois sont appelés aux urnes le 1er octobre. Si l’initiative moussée par la Ville est financièrement soutenue par le palier provincial, l’aide financière serait officialisée quelque part en août.

Pour la construction d’un centre multisport à Jonquière, lequel inclurait un stade de soccer intérieur, une piste de course et d’autres installations sportives, la Ville a demandé un appui d’environ 7 millions $ à Québec, soit l’équivalent de la moitié de l’enveloppe requise. Initialement, le MELS devait livrer une réponse au plus tard le 31 mai. Le conseiller municipal et président du comité des finances de Saguenay, Michel Potvin, sait que le ministère a fait son choix. Il soutient toutefois qu’il n’est pas dans le secret des dieux.

« Semble-t-il que la décision serait prise, mais on n’est pas au courant à savoir si le projet de soccer dôme a été choisi ou non. On devrait le savoir prochainement et on espère que ce sera d’une journée à l’autre. Techniquement, ça ne peut pas aller plus tard que le 15 août pour une annonce », a-t-il pointé, évoquant les avantages politiques certains qui découlent d’annonces livrées à la toute fin de l’été, juste avant le déclenchement de la campagne.

Après vérification auprès du Directeur général des élections (DGEQ), il sera tout de même possible, pour des ministres en poste, de faire des annonces concernant l’octroi de financement entre le 30 août et le 1er octobre.

« Ces annonces ne doivent pas faire référence à la campagne en cours ni avoir un caractère partisan », a toutefois mis en relief Ahissia Ahua, porte-parole du DGEQ. Elle ajoute que son organisme sera vigilant en cours de campagne pour s’assurer du respect des règles.

Omerta
Michel Potvin indique que les élus de Saguenay ont reçu le mot d’ordre de ne dévoiler aucun détail entourant le projet de stade multisport, un engagement pris en campagne électorale par le conseiller arvidien Jean-Marc Crevier. Rien ne filtre, non plus, au sujet du lieu de prédilection pour une éventuelle construction. Aux dernières nouvelles, une poignée de terrains privés et publics étaient dans la mire du comité d’élus et de fonctionnaires municipaux chargé de piloter le dossier.

« Au début, on avait une quinzaine de terrains. On est rendu à cinq », s’est limité à dire le conseiller Potvin. Le parc Saint-Jacques, situé derrière l’École polyvalente Arvida, où se trouvent aussi un terrain synthétique et une piste de course, s’impose comme un choix logique.

La Ville est propriétaire de ces actifs et la polyvalente située à un jet de pierre offre plusieurs concentrations dans le programme Sport Art Études. Mais avant de lever le voile sur l’emplacement et les esquisses réalisées par une firme d’architectes, la subvention de Québec doit être dans le sac.